Camp pervers jour 2

1.3KReport
Camp pervers jour 2

Veuillez lire la première partie. Cela fait des années que j'ai écrit la première partie...

Le lendemain, ses mains étaient guéries et n'avaient plus du tout besoin de mon aide. J'avais dormi tard après m'être foutu de moi-même. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit un tel pervers. Je savais que j'en étais une mais je ne la connaissais pas. Elle ne s'est pas comportée différemment ou n'a pas été surprise de ce qui s'était passé la veille. Je ne savais même pas ce que c'était censé être à partir de maintenant. J'ai essayé de tester les eaux.

"Comment vont tes mains maintenant maman?" J'ai demandé.

"Je vais bien maintenant." répondit-elle froidement et quitta la tente.

Il n'y avait aucun signe qu'elle demandait plus d'aide ou aucune mention de ce qui s'était passé. J'ai réalisé qu'elle ne voulait plus en discuter et qu'elle était censée être un incident isolé. Oui, nous avons appris à nous connaître, mais c'est peut-être tout. Nous étions au camp et donc un peu de travail pour faire avancer les choses. J'ai fait le tour pour aller chercher du bois dans la forêt pendant qu'elle commençait à dresser la table pour le petit-déjeuner.

Tout en cueillant des bois, tout ce que je pouvais imaginer était de la doigter. Sa belle chatte chaude débordant du jus que j'avais touché et senti hier aussi longtemps que je le voulais. Je n'ai pas pu ramasser assez de bois. Bien sûr, j'avais l'esprit ailleurs et je ne pouvais m'empêcher de penser. Comme j'avais faim, je suis retourné à la tente avec tout ce que j'avais.

"Je n'en trouverais que quelques-uns. J'en aurai plus dans l'après-midi" lui ai-je dit en arrangeant les bois.

"C'est bon" répondit-elle. Encore une fois, littéralement aucun intérêt de sa part. C'était comme si rien ne s'était passé.

Elle avait préparé le petit déjeuner. C'était un sandwich au jambon. Elle a décidé d'attacher le hamac et de lire un livre et moi, bien décidé à retourner à la tente. Nous étions seuls là-bas et je n'avais pas grand-chose à faire. Elle profitait de la nature pendant que je m'asseyais et imaginais à nouveau ce que j'avais vu. C'était bientôt l'après-midi. Mon travail consistait à installer le barbecue. Je l'entends venir à la tente.

« Pourquoi n'as-tu pas installé le barbecue ? » demanda-t-elle froidement.

"Sur elle" répondis-je et me levai.

"Tu n'es rien d'autre que paresseux" dit-elle en ramassant des pommes de terre dans le sac.

Nous allions faire un barbecue de légumes pour le déjeuner. J'ai ramassé le barbecue et je l'ai placé sur une surface stable près de la tente. J'ai disposé les brindilles au fond et j'y ai versé de l'huile. Il n'y avait aucun moyen que j'aie pu allumer ces brindilles fraîches. Heureusement, le briquet que j'avais faisait le travail. S'il y avait eu des allumettes, il aurait fallu une éternité pour les allumer.

"Je reviendrai!" tout à coup elle m'a parlé et est partie dans les bois vers le lac.

Était-ce? Allait-elle faire pipi ? Que devrais-je faire? J'allumais toujours ces brindilles. Dois-je la suivre ? Alors que mon esprit se précipitait à travers ces pensées quand elle est revenue et a dit "j'ai oublié les mouchoirs" et est repartie.

OUI. Je savais qu'elle y allait. Je ne savais pas si elle le voulait encore. Merde, c'était ma mère, je ne devrais pas le faire. Pendant un instant, je décidai de ne pas la suivre. Mais je n'ai pas pu m'empêcher de la voir. J'ai mis mes pantoufles et j'ai pris le chemin qu'elle a pris. Elle ne devait pas être loin. Il n'y avait pas beaucoup de chemins là-bas et celui vers le lac était le seul.

Le vent soufflait à travers les arbres et il y avait le bruit habituel de la jungle avec un oiseau ou deux émettant des pépiements occasionnels. Je devais marcher vite mais sans faire de bruit. Je devais regarder vers le sol pour marcher sur la place sans bâtons pour éviter de faire du bruit. J'ai dû regarder dans la jungle pour voir où elle était. Tout était très difficile. J'ai regardé à gauche et à droite profondément dans les bois, puis j'ai fait des pas. Mais je ne pouvais pas m'empêcher de l'imaginer nue et en train de pisser.

Soudain, j'entends un bruit de silence vers le lac. Il y avait une légère pente descendante avec beaucoup de petites plantes et buissons suivie d'un petit terrain dégagé puis du lac. Ce n'était pas sur la piste. Je savais que je devais la chercher rapidement. Je me suis penché et j'ai rampé dans les buissons. J'étais maintenant sous les buissons et je n'étais pas visible jusqu'à ce que quelqu'un entre. J'avais l'occasion parfaite. C'était comme un jeu vidéo où il fallait faire une mission. C'était facile de se cacher dans ces buissons mais je me faisais griffer ici et là. Je me déplaçais régulièrement pour ne pas faire de bruit soudain.

Elle était là !. Enfin je l'ai trouvée. Elle ne me faisait pas face mais le lac. Elle le faisait. Je pouvais voir son flux, je pouvais littéralement le sentir même si j'étais à distance. Elle était taille nue et son cul était visible dans toute sa splendeur. Aujourd'hui, j'ai pris mon temps pour voir son cul. Son trou du cul était également visible mais n'était pas très clair car j'étais à distance. Elle a fait pipi pendant peut-être 10 secondes de plus et elle a fini. J'étais en retard. Je ne pouvais voir que son cul et son trou pendant qu'elle se nettoyait. Elle s'est levée, a mis son pantalon et est partie alors que j'étais encore caché dans les buissons à la regarder. Heureusement, elle a pris le sentier et ne s'est pas aventurée dans les buissons.

Une fois qu'elle est partie, je suis sorti des buissons et j'ai senti son pipi par terre. Je l'ai presque léché deux fois en essayant de sentir trop fort. Cette aventure était trop pour moi. J'ai tapé sur son pipi puis je l'ai enterré. Je ne pouvais pas m'empêcher d'imaginer son cul. Waouh, elle était géniale.

Je n'ai pas pu rester longtemps car elle s'était attendue à ce que je sois de retour à la tente, en train d'installer le barbecue. J'ai pris un autre chemin et j'y suis retourné. J'ai aussi ramassé quelques brindilles en chemin.

"Wow, tu as l'air battue" dit-elle quand elle me vit toute écorchée.

"Ouais, j'ai dû prendre du bois sec." J'ai parlé et je suis retourné installer le barbecue. Elle sauta de nouveau dans le hamac et recommença à lire son livre en attendant que le barbecue chauffe.

Articles similaires

La boutique du coin, deuxième partie

La première partie est ici : sexstories.com/story/82788/ Il regarda sa montre, elle serait bientôt là. C'était environ une semaine plus tard, j'étais dans son magasin, maman m'avait envoyé chercher la nourriture dont nous avions besoin pour le week-end. Après avoir tout sonné dans la caisse et mis tous les articles dans trois grands sacs en plastique. Il m'a dit: Tu me dois encore beaucoup d'argent, tu devras aller dans l'arrière-salle aujourd'hui Choqué, j'ai bégayé. Non. S'il vous plaît M. Hassan, je ne veux pas faire ça Il attrape mon bras, me disant; Tu n'as pas le choix ma fille...

2.6K Des vues

Likes 0

Tim, l'adolescent partie XV

Remarque : - Je ne suis PAS l'auteur ! Il y a plusieurs auteurs en fait, je ne suis pas sûr que l'un d'entre eux soit le créateur, mais je sais que ce n'est pas moi. Je partage simplement cette belle histoire avec vous tous parce que je ne l'ai pas vue ici. Maintenant, à l'origine, tout allait être composé de 9 parties, mais… Quelqu'un a dit que la première était trop longue, j'ai donc décidé de diviser tout cela en messages plus petits. J'ai pensé essayer un look et une structure de phrase différents pour ce chapitre, s'il vous plaît laissez-moi savoir comment vous...

2.8K Des vues

Likes 2

Une fille apprend sa leçon

Retournant péniblement vers les écuries, Katy se demanda si ce travail en valait vraiment la peine. Elle avait fait une longue marche et maintenant il commençait à pleuvoir. Elle allait être trempée dans le dernier kilomètre. Elle a tiré sur la laisse du chien et a commencé à courir vers la ferme et le refuge. Elle travaillait à l'école d'équitation depuis six semaines maintenant et les vacances d'été étaient presque terminées. C'était son début la semaine dernière. Le travail n'était pas très bien payé, mais Mme Johnson, la propriétaire de l'école d'équitation, a permis à Katy d'y garder son propre cheval...

2.7K Des vues

Likes 0

L'homme d'entretien 2

L'homme d'entretien 2 -------------------------------------------------- -------------------------------------------------- ---------------- Mark s'est réveillé le lendemain avec une sensation étrange, sa bite baignait dans une sensation de succion chaude et humide, c'était merveilleux contrairement à tout ce qu'il avait jamais ressenti. Puis soudain, il eut un sentiment semblable à celui d'avoir à pisser. Sans trop y penser car il pensait que c'était un rêve, il replongea plus profondément dans le sommeil. En s'éveillant quelques heures plus tard, Mark regarda Nissie, c'est quoi ce bordel ? !!!!! elle était complètement nue ! Mark se précipita hors du lit et essaya de ne pas regarder la femme nue...

2.7K Des vues

Likes 0

Trempé à travers

C'est ma premiere histoire; c'est une histoire vraie d'il y a quelques années. N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires et vous l'apprécierez autant que moi !! Je savais qu'elle ne serait pas contente que je ne sois pas allé la chercher car il pleuvait si fort mais j'étais vraiment occupé dans la maison que j'avais perdu la notion du temps, de toute façon elle avait eu 16 ans la veille donc elle voulait son 'Indépendance'. Je m'appelle Chris et j'ai 24 ans et je suis le tuteur officiel de Debbie, dont la mère parcourait le monde apparemment pour...

2.7K Des vues

Likes 0

Le harem des démons, première partie : le rassemblement

« Nous allons t'apprendre toutes sortes de nouvelles choses. » La vilaine brute gloussa en attrapant l'un des bras de la fille et la poussa dans la cellule. Elle trébucha sur le sol en terre battue alors qu'il fermait la porte en métal rouillé, la claquant contre les barreaux, secouant la cage comme une prison. Ils savaient que ce jour arrivait. Toutes les filles des villages voisins sont élevées dans la crainte sourde d'être un jour enlevées à leur famille et réduites en esclavage. Un autre garde a craché dans la cage, tombant sur l'un des pieds des filles. Ses lèvres...

1.3K Des vues

Likes 0

Les aventures du village des feuilles de Naruto !

C'était un printemps paisible dans le village des feuilles, Orochimaru était exceptionnellement calme, les autres villages envoyaient le message occasionnel que tout allait bien et qu'aucune aide n'était nécessaire. À ce stade cependant, tout comme Rock Lee et Might Guy diraient, ces enfants sont au printemps de leur jeunesse ! L'amour ! Et la passion sont les routes vers l'âge adulte ! C'était l'une des citations les plus véridiques prononcées par Might Guy, et elle décrivait exactement ce qui se passait dans le village des feuilles à cette époque … Juste après une mission, à la périphérie du village des feuilles...

1.1K Des vues

Likes 0

Nouveaux horizons

C'est vraiment dur d'être un garçon à quinze ans. Pas encore un homme mais à des années-lumière de l'enfance. Pas d'argent à proprement parler – le travail occasionnel le week-end chez McDonald's me tient à peine en gomme. Pas de voiture, trop de devoirs et pire encore – pas de petite amie régulière et c'est de ça dont je veux te parler. Bien sûr, quelques filles de ma classe sont cool. Sandra a une bonne tête sur les épaules mais c'est ça le problème, j'ai entendu dire qu'elle donne plutôt bien la tête aussi. Jackie est toute innocente – c’est du...

557 Des vues

Likes 0

Affaire de famille - ch 3

Alors, j'étais là, assise nue à la table du petit-déjeuner, comme maman l'avait demandé, en train de manger mes céréales. Avec sa tasse de café, maman est venue s'asseoir à table. Alors qu'elle se dirigeait vers la table, sa robe en coton ne cachait en rien le fait qu'elle ne portait pas de soutien-gorge, ses seins se balançant alors qu'elle faisait quelques pas vers la table. Lorsqu'elle s'est assise en face de moi, le haut, avec les trois premiers boutons défaits, s'est ouvert pour révéler un aperçu de ses seins alors qu'ils pendaient là, de manière invitante. Le simple fait de...

441 Des vues

Likes 0

Ma cousine. Mon amour

MA COUSINE. MON AMOUR. C'est la toute première histoire vraie écrite par mon cousin. C'est aussi sa première publication. S'il vous plaît soyez gentil. D'aussi loin que je me souvienne, j'ai eu un énorme béguin pour mon 2e cousin. Je dois dire qu'il a 13 ans de plus que moi. Quand j'avais 14 ans, ma mère, ma sœur et moi étions tous sortis chez sa famille pour le barbecue annuel du 4 juillet. J'étais descendu seul pour aller aux toilettes et je l'ai vu enfiler son maillot de bain par une fente dans la porte de la chambre du bas. Je...

3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.