Étapes de bébé Pt. 2

1.4KReport
Étapes de bébé Pt. 2

Pas de bébé

par Vanessa Evans

Partie 2

Je me suis réveillé tôt, probablement parce que j'étais excité par la journée à venir. Au début, je me suis senti un peu bizarre quand j'ai réalisé que j'étais nu mais les souvenirs sont revenus et je me sentais bien. Je me suis aussi souvenu que j'avais décidé de raser tous mes poils pubiens et que ma main s'y est déplacée et j'ai décidé que je ne le manquerais pas. J'ai sauté du lit et je suis allé à la salle de bain.

D'accord, je me rasais les aisselles, les bras et les jambes tous les quelques jours, mais le pubis était différent. Pour commencer, c'étaient des poils plus épais et beaucoup plus longs, j'ai donc dû aller chercher mes ciseaux de couture pour les couper en arrière avant de les attaquer avec mon rasoir. Je me suis assis sur le bord de la baignoire, j'ai écarté les jambes et j'ai commencé par le haut. En arrivant en haut de ma fente j'ai dû faire plus attention, je ne voulais pas avoir d'accident et abîmer mon clitoris qui semblait plus gros que la dernière fois que je l'ai vu dans un miroir, ni mes petites lèvres . Il n'y en a pas beaucoup mais j'imaginais que ça ferait très mal si je les coupais accidentellement.

En descendant autour de mon entrée vaginale, j'ai réalisé que ma chatte picotait et qu'elle était humide.

"Ma chatte doit aimer ça." Je pensais.

Puis ce fut la crème à raser et le rasoir. Encore une fois, j'ai fait très attention autour de mon clitoris et de mes lèvres, mais j'ai finalement terminé le travail et je me suis regardé dans le miroir.

"Wow," ai-je pensé, "j'ai l'air tellement plus jeune, mais j'aime ça, j'espère qu'Ethan l'aime aussi."

J'ai nettoyé tous les poils sur le sol puis je suis allé sous la douche. C'est là que je rase normalement mes autres parties et j'ai essuyé rapidement mon pubis avec le rasoir pour voir ce que ça faisait de se raser sous la douche.

Je venais de terminer dans la salle de bain quand la sonnette a retenti, ce qui m'a fait paniquer rapidement. J'ai supposé que c'était Ethan et je ne voulais pas le faire attendre mais je n'avais pas de vêtements à mettre et mes longs cheveux étaient encore mouillés alors j'ai attrapé deux serviettes, une pour envelopper mes cheveux et l'autre pour m'enrouler autour de moi. J'étais encore en train de ranger le deuxième quand je suis arrivé à la porte.

"Qu'est-ce?" J'ai demandé.

"C'est moi, Ethan." La réponse est venue alors j'ai ouvert la porte et j'ai regardé autour d'elle pour confirmer qu'il s'agissait bien d'Ethan et qu'il n'y avait personne d'autre.

"Entrez." dis-je en sortant de derrière la porte.

"Désolé, je ne suis pas encore prêt." J'ai dit.

"Alors je vois, mais je suis en avance, ma faute."

"Je vais me dépêcher, donnez-moi cinq minutes."

« Non Claire, prends ton temps, ça te dérange si je te regarde te préparer ? »

Ma première réaction a été de dire non, que je devais m'habiller, mais ensuite je me suis souvenu qu'il m'avait vue nue la veille au soir alors j'ai dit qu'il pouvait. Juste au moment où j'étais sur le point de me retourner pour me diriger vers ma chambre, Ethan s'est approché de moi, a mis ses bras autour de moi et m'a embrassé.

D'une manière ou d'une autre, pendant le long baiser, la serviette autour de moi s'est détachée et est tombée sur le sol. Ethan m'attira plus près et je ressentis à nouveau cette agréable sensation de mon corps nu sur ses vêtements.

Le baiser s'est terminé et Ethan a reculé et mes mains se sont instantanément déplacées pour couvrir mes seins et ma chatte, mais Ethan a attrapé mes mains et les a tenues écartées alors qu'il regardait de haut en bas mon corps nu, me faisant rougir.

"Tu m'embarrasses Ethan." J'ai dit.

"Tu ne devrais pas être gênée Claire, je t'ai vue nue hier soir et je suis venu tôt en espérant te voir nue avant de sortir. J'aime le nouveau look. Pour moi, cela vous rend plus féminine, je pense que les poils pubiens d'une femme sont laids.

« Je ferais mieux de me raser tous les jours alors. Pensez-vous que les autres filles au travail se rasent tous les jours ? »

"Ceux qui se soucient vraiment de leur apparence le feront."

"Eh bien, je vais me soucier de mon apparence à partir de maintenant, mais ce sera un combat jusqu'à ce que je puisse trier tous mes vêtements."

"Eh bien, nous allons essayer de faire quelque chose à ce sujet aujourd'hui. Maintenant, quelle est la prochaine étape pour vous préparer ? »

"Mes cheveux, j'ai besoin de les sécher."

"Je peux vous aider avec ça."

Et il l'a fait. Sécher mes cheveux longs a toujours été une corvée, mais avec l'aide d'Ethan, ce n'était certainement pas une corvée. De plus, être assis nu sur mon lit avec Ethan qui soufflait et me brossait les cheveux était une expérience agréable, d'autant plus qu'il continuait à frotter ou à tordre rapidement mes mamelons.

Une fois ce travail terminé, je suis allé dans mon tiroir à sous-vêtements et j'en ai sorti ma plus petite culotte et un soutien-gorge. Je me suis tournée vers Ethan et j'ai vu le regard déçu sur son visage, alors j'ai remis le soutien-gorge dans le tiroir et j'ai dit :

"Pas de bébé."

"Pas de bébé." Ethan répondit et sourit.

C'était peut-être ma plus petite culotte, mais elle était quand même grande et alors que je la tenais pour y entrer, j'ai regardé à nouveau Ethan et j'ai vu le même air déçu sur son visage.

« Je ne peux pas sortir sans culotte. Ce serait trop gênant. »

"Pourquoi, qui le saurait, à part toi et moi ?"

"Pensez-vous vraiment que certaines des filles au travail ne portent pas de culotte?"

"Oui, en fait Pete m'a dit que Janice était un peu négligente un jour la semaine dernière et il a vu qu'elle était aussi chauve que vous l'êtes maintenant."

"Eh bien dans ce cas, un autre pas de bébé, mais je ne peux pas m'en passer tout le temps, j'ai besoin de culottes."

"Nous vous proposerons des strings ou des strings du type que la plupart des filles de votre âge portent."

"Je ne sais pas si j'aimerai les porter, mes fesses seront toutes exposées et cette ficelle dans ma fente sera drôle."

"Vos fesses ne seront pas exposées, à moins que vous n'enleviez votre jupe en public. Quoi qu'il en soit, avez-vous vu certains des maillots de bain que les filles portent ces jours-ci, les fesses nues semblent être à la mode ces jours-ci et je suis sûr que certaines des filles au travail porteront des maillots de bain qui ne couvrent pas leurs fesses et vous avez un mignon petit cul que vous devriez être fier de le montrer au monde.

"Je ne vois pas cela se produire."

"Pas de bébé."

"D'accord, je vais aller sans culotte aujourd'hui, mais c'est de ta faute si quelqu'un voit ma chatte."

"Cela ferait plaisir à certains."

« Maintenant, une jupe et un haut ou une robe ? » J'ai demandé.

"Une robe." Ethan a répondu: «J'aime voir des filles porter des robes. As-tu un jean ?"

"Non, ma mère disait toujours que les femmes devaient s'habiller comme des femmes, pas comme des hommes, et à l'université, les pantalons de toutes sortes étaient interdits, donc je n'ai jamais eu le temps d'acheter des jeans."

"Je sais que ça sonne chauvin et certainement pas PC et je ne le dirais jamais publiquement mais je suis d'accord avec ta mère."

Cela ne m'a pas dérangé car je ne porte pas de jean, même pas de short quand il fait chaud. Je suis allée dans mon armoire et j'ai sorti ma plus belle robe d'été. Comme toutes mes robes et jupes, l'ourlet se termine sous mes genoux et cette robe est l'une des rares qui n'a pas de manches, juste deux bretelles sur mes épaules qui cachent mes bretelles de soutien-gorge, mais ce ne serait pas un problème ce jour-là.

Alors que je tirais la robe par-dessus ma tête et que je la baissais, je me sentais étrange, le tissu frottait mes seins et mes fesses, qui étaient tous nus et étaient généralement couverts par mes sous-vêtements. Alors que je mettais la robe en place, j'ai dit :

"C'est bizarre Ethan."

"Je parie que dans quelques heures, vous aurez oublié que vous n'avez pas de sous-vêtements."

"Je l'espère."

"D'accord, dois-je aller mettre la bouilloire?"

"Et une tranche de pain dans le grille-pain s'il vous plaît."

Ethan est parti et j'ai fini de me préparer. Je ne me maquille jamais donc ça ne prend pas de temps et j'ai bientôt rejoint Ethan dans la cuisine.

"Ça va être bizarre." dis-je en m'asseyant à table.

"C'est un grand pas de bébé, mais je suis sûr à cent pour cent que dans quelques heures, cela se sentira tout à fait normal."

"J'espère que oui, je veux être comme les autres filles, donc je suppose qu'un peu d'embarras et de se sentir bizarre en chemin en vaut la peine."

"Je suis sûr que ça l'est." Ethan a répondu

Quinze minutes plus tard, nous quittions mon appartement. Alors que nous marchions vers la voiture d'Ethan, j'ai dit :

"Vraiment bizarre, l'air frais du matin fait exploser ma robe et me chatouille."

"Est-ce que ça fait du bien."

"Oui, et regarde ma poitrine."

Ethan a alors répondu,

"Il faut s'y attendre, beaucoup de filles ont des pokies."

"Pokis ?"

"Leurs mamelons durs faisant de petites tentes dans leurs vêtements."

"Mais ce sera embarrassant si quelqu'un d'autre que vous les voit."

"Cela n'embarrasse pas Mary ou Christine ou Wendy, et les leurs ressortent tout autant que les vôtres Claire."

"Je n'ai jamais remarqué." J'ai répondu.

"Je suis un homme, nous remarquons ces choses." dit Ethan juste au moment où nous arrivions à la voiture.

Ethan a ouvert la porte et je suis entré comme Ethan m'avait dit que d'autres filles le faisaient, puis j'ai dit :

"Avez-vous vu ma culotte, je veux dire la chatte."

"Non, tu vois, tu commences à oublier que tu n'as pas de culotte."

« Oui, j'ai oublié, n'est-ce pas ? » J'ai dit à personne parce qu'Ethan avait fermé la portière et se dirigeait vers son côté de la voiture.

Au fur et à mesure que nous roulions, j'ai réalisé que nous n'allions pas dans le même sens que le bus.

"Où allons-nous?" J'ai demandé.

"Les médecins sont par ici."

"Oh oui, le docteur ne voudra pas qu'il se déshabille, n'est-ce pas ?"

"Je ne sais pas, mais j'ai entendu dire que certains médecins voulaient examiner la fille avant de vous donner une contraception."

"Mais je n'ai pas de sous-vêtements."

"Je suis sûr que tous les médecins ont vu des milliers de filles nues, désolé mais vous voir nue ne signifiera rien d'autre pour eux qu'un patient qui a besoin d'être examiné."

"Je suppose que tu as raison."

Nous sommes arrivés à la chirurgie, sommes entrés et sommes montés à la réception où une femme d'âge moyen a levé les yeux et a dit,

"Oui?"

Ethan lui a répondu et j'étais content qu'il l'ait fait parce qu'elle ressemblait à un dragon et le ton de sa voix soutenait cette idée.

"J'ai téléphoné et j'ai pris rendez-vous pour que ma petite amie voie un médecin pour obtenir une contraception."

"Oh oui, même si je ne pense pas que la contraception justifie un rendez-vous d'urgence, les préservatifs sont assez bon marché."

"Claire ici est nouvelle en ville et elle doit également s'inscrire."' Ethan a répondu en ignorant son commentaire.

« Ne pourrait-elle pas aller chercher le vieux docteur ? Oh, tant pis, ici jeune fille, remplissez ce formulaire.

La réceptionniste m'a donné un bloc-notes et un stylo et nous sommes allés nous asseoir pendant que je remplissais le formulaire. Comme je le faisais, j'ai dit,

"Est-ce que tous les réceptionnistes du médecin sont comme ça?"

"La plupart du temps," répondit Ethan, "ils sont employés pour faire de leur mieux pour empêcher les gens de voir le médecin."

"Ce n'est pas très utile."

"Je suis surpris qu'elle vous ait posé la moitié des questions que le médecin vous posera."

Il est juste de dire que j'étais assez nerveux à ce moment-là et quand un médecin de sexe masculin est finalement sorti et a appelé mon nom, j'ai presque paniqué et je me suis enfui. Mon cœur battait la chamade alors que je le suivais dans son cabinet de consultation en espérant qu'il ne me demanderait pas de me déshabiller.

Après cinq bonnes minutes de questions interminables, certaines très personnelles, il m'a demandé de me déshabiller et je l'ai juste fixé.

« Vous pouvez aller derrière ce rideau, et quand vous les aurez tous enlevés, pourrez-vous grimper sur la table et vous allonger s'il vous plaît.

"Oh mon dieu," pensai-je alors que j'avançais lentement et faisais ce qu'on m'avait dit. "Un autre homme va me voir nue, et je me suis rasé la chatte ce matin, il va tout voir."

Non seulement il a tout vu, et je dis bien tout, mais il a tâtonné, poussé et appuyé sur une grande partie de mon corps. Il a dit qu'il cherchait des bosses dans mes seins mais il continuait à me peloter. Et quand il m'a dit de mettre mes jambes dans ces étriers, j'ai cru que j'allais mourir. Non seulement il a senti et regardé à l'intérieur de moi, mais il a mis quelque chose en moi qui a tellement élargi mon trou que j'ai pensé que j'aurais pu accoucher, puis il a allumé une torche en moi. J'avais fermé les yeux quand il m'a dit de mettre mes jambes dans les étriers mais je n'ai eu qu'à les ouvrir pour voir ce qu'il me faisait.

Juste au moment où je pensais que tout était fini, je l'ai senti me frotter le clitoris. J'étais sur le point de lui dire d'arrêter quand j'ai réalisé qu'un orgasme se construisait en moi. Je voulais toujours lui dire d'arrêter mais j'ai découvert que les mots ne sortaient pas et en une minute j'avais un orgasme.

Dès que l'orgasme a commencé, le médecin s'est arrêté et est retourné à son bureau, comme s'il était allé dans un tiroir pour en sortir quelque chose.

Lorsque l'orgasme s'est calmé et que ma bouche a cessé de gémir, j'ai entendu le médecin dire :

"Tu peux descendre de table maintenant Claire et mettre tes sous-vêtements mais pas la robe, je ne veux pas risquer d'avoir du sang dessus."

"Qu'est-ce que ……" J'ai pensé, "qu'est-ce qu'il va me faire?"

Puis je me suis souvenu que je ne portais pas de sous-vêtements ce jour-là, alors je me suis levé de table et je suis retourné au siège sur lequel je m'étais assis à l'origine.

On aurait dit qu'il n'avait même pas remarqué que j'étais nue, il a dit :

"Mettez votre bras sur le bureau et tournez votre paume vers le haut."

Je l'ai fait.

"Cet écouvillon va engourdir une petite zone prête pour l'implantation de l'implant."

J'ai fermé les yeux et heureusement je n'ai rien senti et j'ai ouvert les yeux quand il a dit qu'il avait fini.

«Laissez ce coton et le ruban adhésif pour le reste de la journée et s'il saigne encore lorsque vous l'enlevez, mettez simplement un pansement dessus. Vous pouvez vous habiller maintenant, mais prenez ce dépliant et lisez-le en entier, il devrait répondre à toutes vos questions.

J'ai mis ma robe et je suis partie en me demandant si je sortais juste d'un rêve.

« Serre-moi s'il te plait Ethan. dis-je en rentrant dans la salle d'attente.

"Est-ce que ça va?" demanda Ethan.

"Je pense que oui." ai-je répondu alors que nous quittions le bâtiment.

"C'était, je ne sais pas quoi dire, cet homme m'a fait jouir, c'est ton travail pas le sien."

"Je suis sûr qu'il avait ses raisons." Ethan a répondu

"Il a dit quelque chose à propos de vérifier mes réponses avant de toucher mon clitoris."

"Il avait une raison, il voulait vérifier que tu étais normal."

"Hmm, d'accord, je ne suis pas normal mais tu m'aides à me rendre normal, merci Ethan." dis-je en montant dans la voiture, Ethan tenant la portière ouverte.

"Tu viens de voir ma chatte ?" J'ai demandé: "J'ai senti l'air frais dessus."

"Je n'ai pas regardé, dois-je revenir là-bas et nous pouvons le refaire?"

"Je suis sûr qu'il y aura beaucoup d'autres moments où vous pourrez regarder."

"Je l'espère."

Nous sommes allés au centre-ville et avons garé la voiture. À ce moment-là, j'avais récupéré et quand Ethan a ouvert ma porte, j'ai tiré la jupe de ma robe jusqu'à ma taille afin qu'il puisse vraiment bien voir ma chatte lorsque je suis sortie, puis j'ai laissé tomber l'ourlet de la robe.

J'ai ri quand Ethan m'a dit que j'avais fait du bon travail de rasage.

J'ai tenu mes mains sur mes cuisses alors que nous sortions du parking qui, pour une raison quelconque, était beaucoup plus venteux qu'à l'extérieur du parking. Lorsque nous sommes entrés dans le centre commercial, j'avais des sentiments mitigés, pour commencer, j'ai ressenti un mélange de légère gêne, de peur et d'excitation à cause de mon manque de sous-vêtements alors que je me réveillais parmi tous ces acheteurs. J'étais excitée parce que j'avais un petit ami et que nous nous tenions la main pour faire du shopping, et j'avais de l'appréhension à propos de ce que je savais que nous allions acheter et que je porterais bientôt des jupes beaucoup plus courtes que la robe que je portais.

"D'accord," dit Ethan, "par où avons-nous dit que nous commencerions?"

"Celui-là," dis-je en désignant ce qui ressemblait à une plaie d'une branche de la chaîne d'une jeune mode féminine.

Nous sommes allés et avons commencé à naviguer. J'ai vite découvert que leurs jupes et robes étaient soit à la cheville, soit des mini/micro jupes, et certaines des plus courtes étaient jolies. J'en ai ******************* et Ethan en a ************** trois. Sans surprise, les trois que j'ai *********** étaient plus longs que les trois qu'Ethan a ***********.

Nous sommes allés dans les vestiaires et avons découvert qu'Ethan ne pouvait pas entrer avec moi, alors j'ai pris mes trois jupes, j'ai fermé le rideau et j'ai réalisé que je devais enlever ma robe pour essayer les jupes. J'ai passé la tête autour du rideau et je pouvais juste voir Ethan alors je lui ai fait signe de me prendre un haut, n'importe lequel.

Il était loin devant moi et il m'a jeté le haut dont il avait prévu que j'aurais besoin. Quand je l'ai mis, c'était un ajustement serré, et c'était semi-transparent, je pouvais voir la couleur plus foncée de la peau de mes aréoles et de mes mamelons. J'étais sur le point de l'enlever et de demander à Ethan de m'en procurer une autre quand j'ai réalisé que je pouvais juste couvrir mes seins avec mes mains, alors je l'ai laissée et j'ai mis une des jupes.

Elle était mi-cuisse et elle avait l'air bien, mais c'était la jupe la plus courte que j'avais jamais portée et je me sentais exposée, embarrassée. En me regardant dans le miroir, je me suis rappelé que la plupart des filles au travail portaient des jupes mi-cuisses, alors j'ai décidé de voir ce qu'en pensait Ethan. J'ai ouvert le rideau et j'ai vu non seulement Ethan mais deux autres hommes.

Oubliant mon haut, je me dirigeai vers lui et lui demandai ce que j'en pensais. Il m'a fait faire un 360 puis il m'a dit que ça lui plaisait. J'ai décidé que c'était probablement sur ma liste d'achat. Juste avant de me tourner pour revenir en arrière et essayer le deuxième, je me suis souvenu de mon haut. Ma main a volé jusqu'à mes seins et les a recouverts mais alors que je regardais les deux hommes, l'un d'eux m'a levé le pouce.

"Oh, putain de merde," pensai-je en revenant, "c'est le deuxième et le troisième inconnu à voir mes seins aujourd'hui et ce n'est que le milieu de la matinée. Arrête d'être si négligente Claire.

Les deuxième et troisième jupes étaient jolies aussi, et elles avaient la même longueur que la première. Si nous achetions ces trois-là, je savais que je devrais être prudent au travail, et partout ailleurs d'ailleurs. J'ai remis ma robe, puis j'ai apporté ces trois jupes à Ethan et je les ai échangées avec les trois qu'il avait ***************.

Quand j'ai mis le haut et la première des trois jupes, j'ai vite réalisé qu'il était plus court que mes trois. Je me suis regardé et j'ai pensé,

"Oh mon dieu, je ne peux pas porter ça en public, peut-être qu'Ethan l'a choisi pour que je le porte à la maison, je pourrais le faire, peu importe si je me penche légèrement et qu'il voit mes fesses nues ou si je m'assieds négligemment et il peut voir ma chatte, j'aimerais ça.

J'ai passé ma tête autour du rideau et j'ai vu qu'Ethan était seul alors je me suis approché de lui sans me soucier du haut transparent.

"Fantastique", a déclaré Ethan, "Cela montre vraiment ces jambes parfaites."

"Et beaucoup plus si je ne fais pas attention." J'ai répondu: "Je ne peux pas porter ça pour le travail, c'est presque indécent."

"Mais ce n'est pas indécent et certaines des filles au travail portent souvent des jupes aussi courtes."

Il avait raison, j'avais vu pas mal de jupes aussi courtes et les filles qui les portaient semblaient ignorer les chances que quelqu'un voie leurs fesses et leur chatte, avec ou sans culotte. Je n'avais jamais vraiment vu ce qu'il y avait sous ces jupes mais là encore je n'avais jamais regardé. Je me demandais si Ethan avait vu des culottes ou des fesses et des chattes nues.

Je suis revenu pour essayer le deuxième pour constater qu'il était tout aussi court. Et il s'est évasé comme une jupe de patineuse.

"J'ai l'impression de n'avoir rien sous la taille." J'ai dit à Ethan quand je suis allé lui montrer.

"Mais tu es superbe dedans Claire, je l'ai eu celle-là."

"Oh putain, je vais ressembler à une salope." pensai-je en revenant essayer la dernière jupe.

Puis j'ai réalisé qu'on pouvait facilement dire que la plupart des filles au travail ressemblaient parfois à des salopes. J'ai décidé que j'allais devoir redéfinir ma version de ce à quoi ressemblait une salope.

La dernière jupe était également courte et également évasée.

Jeez, Ethan aime vraiment les jupes courtes, peut-être qu'il convoite certaines des filles au travail, je vais devoir faire quelque chose pour m'assurer qu'il ne décide pas de me larguer et de s'en prendre à l'une des autres filles. Quand je suis sorti pour lui montrer, il était tout aussi reconnaissant et il a dit que cette jupe était également sur la liste à acheter.

Alors que je me retournais pour remettre ma robe, j'ai regardé et j'ai vu qu'il était seul, alors, dos à lui, j'ai relevé la jupe et montré mes fesses nues pendant quelques secondes. Quand je me suis retourné pour voir quelle était sa réaction, j'ai vu qu'il souriait, tout comme l'homme qui se tenait à côté de lui.

"D'où est-ce qu'il venait?" Je n'ai demandé à personne alors que mon visage devenait rouge de honte et d'embarras, j'ai lentement remis ma robe. Je ne voulais pas retourner chez Ethan si cet homme était jusque là, ce serait trop gênant.

Trois fois, j'ai passé la tête autour du rideau pour voir si l'homme était parti et à la troisième fois, Ethan commençait à avoir l'air ennuyé, alors j'ai serré les dents, j'ai ramassé tous les vêtements et je suis sorti, directement vers Ethan.



"Désolé pour ça, le haut s'est coincé dans mes cheveux." J'ai menti, "allons-y."

Alors que nous traversions la boutique jusqu'au comptoir de vente, je me suis excusé auprès d'Ethan pour avoir menti et je lui ai dit que j'étais gêné par ce que j'avais fait et que je ne pouvais pas faire face à l'homme. Ethan m'a embrassé juste là dans le magasin et m'a dit que je m'habituerais à des choses comme ça.

Après le câlin, j'ai demandé à Ethan laquelle des jupes il pensait que je devrais acheter, ajoutant que je pouvais à peu près m'en acheter deux. Il m'a donné un baiser rapide et s'est dirigé vers le comptoir de vente et m'a remis les six. En sortant, j'ai dit à Ethan que je le rembourserais mais que cela prendrait quelques mois.

"Tu m'as déjà remboursé Claire, le simple fait de te voir les porter a déjà payé la dette. Maintenant, trouvons un magasin qui vend des hauts.

C'était un moi très heureux qui a lié les bras avec Ethan alors que nous marchions vers le prochain magasin sur notre liste.

Nous avons rapidement trouvé les hauts et avons fait la même chose que dans le dernier magasin, moi en *************** et Ethan en ********** en trois. Alors que nous nous dirigions vers les vestiaires, Ethan a sorti une des nouvelles jupes du sac et me l'a donnée en disant :

"Cela vous permettra de sortir plus facilement et de me montrer les sommets. Apportez-moi la robe quand vous sortez pour la première fois et je la mettrai dans l'un des sacs.

"J'en aurai besoin quand je les aurai tous essayés."

"Non, vous ne pouvez pas porter l'un des hauts et cette jupe, la vendeuse peut scanner l'étiquette sur le haut que vous portez."

"D'accord, je ne savais pas que tu pouvais faire ça."

"Oui, ce n'est pas un problème."

J'ai enlevé ma robe et je me suis de nouveau sentie plus nue que moi, si c'était possible, et j'ai rapidement mis la jupe puis je me suis demandé si Ethan m'avait délibérément donné l'une des jupes les plus courtes.

J'ai aimé les trois hauts que j'avais choisis et Ethan a dit qu'il les aimait aussi. J'étais ravie que mes mamelons durs ne fassent pas beaucoup d'entailles dans leur tissu.

Puis ce furent les trois qu'Ethan avait choisis. Le premier était en coton très fin et il collait à tous les petits contours de mes tétons.

"Je l'aime." Ethan a dit quand je suis sorti pour lui montrer.

"Cela va m'embarrasser." dis-je en désignant mes tétons.

"Tu es superbe Claire, beaucoup de filles ont des pokies comme ça."

J'avais remarqué des mamelons pokey sur deux filles dans le magasin, donc je ne m'en suis pas inquiété et je suis allé me ​​changer pour le second.

"Oh mon Dieu." Je me suis dit : « Je vois mes aréoles et mes mamelons, je ne peux pas porter ça au travail, je ne peux pas non plus porter ça en dehors du travail, est-ce que les filles portent vraiment des hauts comme ça ? Je suppose qu'ils doivent faire autrement ils ne seraient pas dans le magasin.

Je suis sorti pour montrer Ethan avec mes mains prêtes à couvrir mes seins si quelqu'un d'autre était là. Heureusement, il n'y avait personne et Ethan était plein d'éloges en disant que j'avais l'air incroyable. Quand j'ai pensé que quelqu'un arrivait, je me suis rapidement retiré pour essayer le dernier.

Si je pensais que les deux derniers étaient très révélateurs alors je ne sais pas comment décrire le dernier, il était noir et totalement transparent.

"Certainement un pour porter à la maison." pensai-je en sortant pour montrer à Ethan mes mains sur mes seins.

Il n'y avait personne d'autre là-bas, alors j'ai laissé tomber mes mains et j'ai laissé Ethan voir.

"Maintenant, c'était un choix brillant, même si je le dis moi-même."

"Il n'y a aucun moyen que je puisse jamais porter ça pour le travail."

"Tu as raison mais je suis sûr qu'il y aura des moments où je pourrai t'emmener le porter."

"Sérieusement?"

"Petits pas Claire, petits pas."

Je n'étais pas convaincu mais j'aimerais bien le porter à la maison quand Ethan serait là.

"D'accord Claire, choisis l'un des trois derniers, mets-le puis donne-moi le reste."

J'ai dégluti en réalisant que j'allais sortir dans la boutique principale et dans tout le centre commercial avec une jupe presque indécente, un haut très fin qui laissait voir la forme de mes mamelons et même les petites bosses sur mes aréoles ou un haut légèrement transparent et sans culotte.

"Pas de bébé." J'ai pensé, "c'est comme un pas de géant pour moi."

J'ai choisi le haut fin en espérant que mes mamelons deviendraient doux et n'auraient pas l'air si évidents. En sortant, j'ai donné à Ethan les autres hauts et je l'ai suivi jusqu'à la caisse en me sentant comme si j'étais nue. Mon visage était assez chaud et je soupçonnais qu'il était rouge.

Lorsque la fille est venue scanner le code-barres sur le haut que je portais, j'espérais juste qu'elle n'aurait pas accidentellement attrapé la jupe et l'aurait relevée. Elle ne l'a pas fait et nous avons bientôt quitté le magasin avec moi sentant toujours mon visage chaud et espérant que nous n'allions nulle part avec une brise.

Nous avons marché et Ethan m'a demandé si j'avais faim. Quand j'y ai pensé, j'ai décidé que c'était le cas, alors il m'a conduit au fast-food le plus proche. J'ai continué à regarder autour de moi en m'attendant à ce que les gens me regardent, mais je n'ai vu personne regarder et j'ai commencé à me détendre un peu et à regarder un peu plus autour de moi, mais cette fois, je cherchais des filles de mon âge et j'étais content de voir que là étaient quelques-uns habillés comme moi. Je me détendis un peu plus et au moment où nous entrâmes dans le fast-food, mon cœur était presque revenu à la normale. C'est alors que j'ai réalisé que ma chatte était toute spongieuse.

"Wow," ai-je pensé, "ma chatte aime que je sois habillée comme ça."

Nous avons rejoint la file d'attente pour commander et Ethan a repéré des personnes quittant une table.

"Prends les sacs et attrape cette table." dit Ethan.

Alors je l'ai fait et j'ai eu un petit choc quand mes fesses nues se sont assises sur le banc en plastique. J'ai essayé de tirer la jupe plus bas sur mes cuisses mais ça n'allait nulle part, j'ai croisé les jambes pour m'assurer que les jeunes hommes assis en face ne pouvaient pas voir ma jupe jusqu'à ma chatte.

Peu de temps après, Ethan est arrivé avec la nourriture et s'est assis à côté de moi. Je voulais lui demander si les filles portaient vraiment des jupes aussi courtes mais je connaissais la réponse, elles l'ont fait. Bien que j'aie remarqué les filles dans la salle de repos et la façon dont elles étaient assises, je n'avais jamais essayé de relever leurs jupes pour la raison évidente, mais je me souvenais que très peu d'entre elles croisaient les jambes, alors j'ai demandé à Ethan,

"Au travail, avez-vous vu les jupes des filles dans la salle de repos et vu leurs culottes ?"

"Oui, il y a des moments où je pense que certaines filles s'assoient délibérément les genoux ouverts pour taquiner les hommes avec des aperçus de leur culotte ou de leur pubis chauve."

"À quelle fréquence le font-ils?"

"Je dirais que j'ai vu une culotte ou un pubis chauve en moyenne une fois par semaine. Ce n'est pas grave, tout le monde sait que les filles ont des chattes et elles savent à peu près à quoi elles ressemblent.

"Alors tu penses que je devrais m'asseoir les genoux ouverts et laisser les gens voir ma chatte chauve ?"

"C'est à toi Claire, j'aime certainement regarder ta chatte et je suis sûr que tout homme au sang rouge aimerait le voir; et j'ai hâte de mettre la main dessus et ma bite dedans.

"Ça te dérangerait si d'autres personnes voyaient ma chatte."

« Non, mais montrer ou ne pas montrer est votre décision. Si tu veux montrer ta chatte, fais-le. Ce que je vais vous dire, c'est que si vous le voulez et que vous ne le faites pas, il y a de fortes chances que vous le regrettiez.

"Mais certaines des autres filles au travail le font."

"Oui, ils le font."

J'y ai réfléchi un moment puis j'ai décidé que je le ferais, mais seulement quand je me serais habituée à porter des jupes aussi courtes.

"Où ensuite?" Ethan a demandé quand nous avions fini de manger.

"J'ai besoin de nouvelles culottes et peut-être de soutiens-gorge."

"Êtes-vous sûr de cela ou est-ce un cas de" ma mère a dit …… .. "

"Un peu des deux je suppose, j'ai décidé de ne plus porter de soutien-gorge, à quoi ça sert, mais je pense que je devrais en avoir un, un joli, juste au cas où."

"D'accord, ça a l'air sensé, qu'en est-il des culottes?"

"Eh bien, ne pas les porter n'est pas aussi grave que je le pensais, en fait, je suis excité depuis que nous avons quitté mon appartement, même dans cette ceinture que tu m'as achetée."

« Alors tu vas encore porter des culottes ? Vous semblez vous être habitué à ne pas en porter.

"Oui, je suppose que oui, tu avais raison, à part quelques moments embarrassants où je me suis senti bien, ma chatte a certainement aimé ça, c'est un petit pas que j'ai vraiment fait. Merci Ethan mais j'ai un problème, je portais des protège-slips quand j'avais mes règles mais ces deux dernières fois j'ai essayé des tampons et je pense que je les préfère, mais si je revenais aux protège-slips je J'aurai certainement besoin d'une nouvelle culotte. Je ne sais pas si je vais m'en sortir sans culotte et avec la ficelle du tampon qui pend.

"Vous pouvez toujours pousser la ficelle dans votre trou."

"Hmm, je n'y avais pas pensé mais je pense que je devrais avoir des culottes, juste au cas où..."



« Assez juste, où allons-nous pour les obtenir ?

« Je n'y suis jamais allée, mais je sais qu'il y a une boutique de lingerie à l'étage supérieur. J'avais l'habitude de penser que des endroits comme ça étaient juste pour les salopes et les putes, mais plus maintenant.

"Okay allons-y."

Alors que nous marchions là-bas, je me suis souvenu de quelque chose que le médecin m'avait dit alors j'ai dit,

"Ethan, ce médecin, après avoir mis cet implant dans mon bras, m'a dit que l'un des effets secondaires possibles était que mes règles pourraient s'arrêter, donc s'ils le font, je n'aurai pas besoin de protège-slips ou de tampons, donc je ' Je serai capable d'aller sans culotte tout le temps.

"Et nous pourrons nous foutre la cervelle tous les jours."

"Je ne peux pas attendre Ethan mais je pense que je devrais encore avoir quelques soutiens-gorge et culottes, juste au cas où."

"D'accord, et si nous en avons de jolis et maigres, vous pouvez les porter en bikini lorsque nous allons au centre de loisirs ou à la plage."

"Je ne suis pas sûr de ça, je verrai à quoi ils ressemblent, je n'ai jamais porté de bikini auparavant, seulement une pièce. Passer directement à un soutien-gorge et une culotte étriqués sera un grand pas en avant.

"Nous pouvons vous y emmener à petits pas Claire."

"Pensez-vous que l'une des filles au travail aura juste porté une culotte étriquée sur une plage?"

"C'est tout à fait possible Claire, après tout, les sous-vêtements et les bikinis étriqués se ressemblent beaucoup."

"Ethan, après que nous ayons des culottes et des soutiens-gorge, pouvons-nous retourner à mon appartement s'il vous plaît, j'ai besoin que vous preniez ma virginité."

Lorsque nous montions l'escalator, nous avons été suivis par des jeunes hommes et après que nous ayons monté un peu, je me suis retourné et je les ai rapidement regardés et j'ai réalisé la vue qu'ils auraient. Ethan se tenait à côté de moi et je me suis rapproché de lui et j'ai dit :

"Les gars derrière nous regardent ma jupe."

"Voulez-vous vous tenir debout avec les jambes légèrement écartées pour qu'elles puissent bien voir?"

"Ethan, ce serait encore plus embarrassant."

Mais quelques secondes plus tard, j'ai fait exactement cela et j'ai entendu l'un des hommes dire :

"Putain de merde, regarde ça."

Cela a fait picoter ma chatte et alors que nous descendions du sommet, j'ai dit:

"Ethan, pouvons-nous descendre puis remonter s'il vous plaît."

"Bien sûr que nous pouvons, mais pourquoi ?"

"Je veux voir si d'autres hommes regardent ma jupe, vos petits pas fonctionnent."

Quand nous sommes arrivés en bas, nous sommes restés là pendant quelques secondes, puis Ethan m'a conduit à l'escalator supérieur. J'ai vu un homme d'âge moyen nous suivre et je me suis tenu les pieds écartés. Je n'ai rien entendu de l'homme et quand je me suis retourné pour voir s'il regardait, j'ai vu qu'il était juste derrière moi, sa tête était donc au niveau de mon dos.

J'étais déçue et alors que nous marchions vers la boutique de lingerie, j'ai pensé,

« Fille Claire, qu'est-ce qui te prend ? You never used to want to let men see your pussy. I guess that it’s because I want to be a normal girl.”

Then I said out loud,

“Ethan, do other girls like letting men see up their skirts?”

“I think that we’ve talked about this before, and yes, quite a few do, it’s their way of attracting and teasing men.”

“Oh, okay.”

In the lingerie shop we went straight to the bras and knickers section. Ethan picked up a crotchless thong and asked me if I’d like one of those.

“Too frilly for me.” J'ai répondu.

We looked at lots of knickers and bras, most of which were see-through and very small. Some of them didn’t even have any fabric, just the elastic, and I found it hard to believe that girls actually wore them but they must, a shop wouldn’t be selling them if girls didn’t buy them. We also looked at bras that had the cups made of very fine and very soft mesh and which wouldn’t give any support, not that I needed any, but if a big girl wore one of those she may as well not have bothered, but I guess that those bras are for show only.

“I can’t make up my mind Ethan, can you choose for me please, get something that you’d like to see on me.”

“That will be my pleasure Claire.”

I left Ethan to it and went to look around the store and couldn’t really believe women wore some of the thinks that were on display, I just couldn’t see the point of them. But then I remembered my sheltered background and wondered if I’d missed out on something else.

I was still browsing when Ethan came over to me and said that we were leaving and we did with me not seeing what he had bought.

It wasn’t long before we were back at his car and he was holding the door open for me to get in. I remembered what he had said and put one leg in first. That was the first time that I’d spread my legs that wide whilst wearing a skirt that short and not only did the car park breeze tickle my slightly spread pussy, as I turned my back and sat on the seat I saw Ethan looking and my bare pussy.

I didn’t lift my other leg into the car for a few seconds so that Ethan could have a really good look. When I did lift my leg in I said,

“I think that we need to get to my place as quick as possible.”

“Too right we do Claire.”

“Just don’t get caught speeding.”

As we drove the anticipation of what I knew was going to happen as soon as we got there was nearly overwhelming. My pussy was leaking onto the car seat and it didn’t stop when I squeezed my legs together. I thought about what my mother would say if she could see me right then and if she knew what I was about to do, and I was a little surprised that I didn’t at all feel guilty. As Ethan said, I have to live my life as I want, not what she wants, I am me, not a clone of her.

Ethan ended my train of thought by saying,

“You really have got used to being without underwear and wearing those new clothes haven’t you Claire?”

“Yes I have, you’ve helped me realise what I was missing, what the girls at work appeared to have that I didn’t. I’m starting to feel like a real normal girl, not one that was living someone else’s life for them.”

“Well you certainly look happy Claire.”

“I am, and I’ll be even happier when we get to my place.”

We still had quite a bit to go and the traffic was bad. After a couple of minutes silence I said,

“Ethan, the other day in the break room I heard Emily say that she had a purple clit, what did she mean, was it a euphemism?”

“Have you heard of blue balls Claire?”

"Non."

“Okay, well if a man sees a naked woman, or even just one that he fancies a lot, he will get aroused and get an erection. If it happens a lot and he can’t do anything about it, like fucking her, his erection will give him a lot frustration and even pain. If he can’t relive his erection, for whatever reason, it is said that he gets blue balls. Similarly, if a girl sees something that arouses her for a long time and she can’t do anything about her desires, her lust, it is said that she has a purple clit. So I guess that Emily was getting very sexually frustrated.”

“So when I kept feeling your hard cock pressing against my stomach last night did you have blue balls?”

“I suppose that I did, I so wanted to fuck you right then but we are going to put that right quite soon. I’m sure that it will be well worth the wait.”

“Well if you get blue balls every again Ethan, you just let me know and I will find a way for you to fuck me as quick as possible.”

“And if you get a purple clit Claire, you let me know and I will find a way to give you some relief.”

“I’ve got a purple clit right now Ethan.”

Ethan took one hand off the steering wheel and put it on my bare thigh.

“That’s nice.” J'ai dit.

“How about now?” Ethan asked as he slid his hand up to my wet pussy and I opened my legs to give him better access.

“Hmm, you will never know how good that feels.”

Ethan moved his little finger between my lips and moved it up and down causing me to moan then say,

“You’d better stop doing that Ethan, if you don’t I will cum and I don’t want our first time to be in a car. Besides, you might crash.”

Ethan stopped moving his fingers but he left them where they were until he needed his hand for the driving.

As soon as the car was parked I started to get out. I didn’t need to wait for Ethan to open the door for me I would be naked in his arms in minutes. We both grabbed the bags and almost ran to the apartment. As soon as the door was shut behind us we started to take each others clothes off as our tongues fought a battle in each other’s mouths.

Once we were naked I jumped up on Ethan and wrapped my legs around his waist and he carried me to my bed.

It was amazing, better than I could ever have imagined, better that anything that I had ever read. We fucked in positions that I could never even imagine. Ethan taught me how to give blowjobs so that I could revive his cock and he showed me the pleasure that his tongue can give my pussy. He also showed me the pleasure of having my pussy eaten.

We stopped around 8 p.m. to have a rest and order a pizza. We wanted something that we could eat quickly so that we could get back to our marathon. My sexual high was so high that I opened the door to the pizza delivery guy without putting any clothes on and it made me want more of Ethan’s cock.

I think that it was somewhere around 2 a.m. when we finally got to sleep with Ethan cuddling me from behind with his cock still inside me.

*****

I woke up first and the only thing on my mind was Ethan’s cock. Due to my indoctrination by my mother and the nuns I had probably missed out on a lot of sexual fun and I intended to catch up with all the other girls.

At first I couldn’t feel Ethan’s cock but when I wiggled my butt a little I felt it on my butt, and it was hard. I wondered how that had happened but I didn’t dwell on it because I wanted that cock inside me. I slowly and gently moved my butt around until I felt the tip of his cock at the entrance to my hole then I eased myself down and felt his cock slide inside me.

All those wonderful feeling from the previous night came flooding back. For a couple of minutes I just lay there savouring the pleasure then I started gently moving my pelvis so that I raise off his cock a little then sunk back down.

I’d only done this a couple of times when I felt one of Ethan’s hands cup one of my tits and start playing with the nipple.

“Are you awake?” I whispered.

“I am now, and what a way to wake up. Please do that to me every morning.”

“You don’t live here Ethan.”

“We’ll talk about that later, right now I’m going to fuck your brains out.”

And we did, almost a repeat of the previous day’s love making session. Just before noon Ethan carried me to the bathroom and into the shower where we fucked again as we washed each other.

It was as Ethan was drying me that I realised that my pussy was sore. When I told Ethan he said that he wasn’t surprised, that I’d been a virgin 24 hours earlier and we’d fucked so many times that neither of us had any idea how many times. Whilst eating the rest of the pizza and drinking coffee Ethan asked me if I’d like to go and live with him.

“Don’t you think that it’s too soon?” J'ai demandé.

“No, we’ve know each other for months.”

“True, but we only started being an item a couple of days ago.”

“Also true but I want to wake up each morning to the sight of that amazing, naked body.”

“How about a compromise for a couple of months to see how things go. You might get sick of the sight of me in a couple of weeks.” J'ai dit.

“No chance Claire, but if you want a compromise how about we spend alternate nights at each of our places.”

“That sounds fair, so tonight we’ll sleep at your place.”

“Fair enough.” Ethan replied, “so what do you want to do this afternoon?”

“I need to sort out what I’m going to wear for work tomorrow and the rest of the week.”

“You can wear what we bought yesterday.

“Some of them yes, but the ones that you chose aren’t really suitable for a workplace, even the girls at work never wear anything that short or that see-through.”

“Okay, so do you want to go shopping this afternoon?”

“No, you’ve spent too much money on me already.”

“You are worth every penny.”

“What I’ll do this afternoon is go through my wardrobe and sort out which skirts and dresses can be shortened and not look silly, and I’ll shorten them, I did tell you that I have my mother’s old sewing machine didn’t I?”

“You did, tell you what, after we’ve finished this I’ll leave you alone for two or three hours, there are a couple of things that I need to do, and you can do your thing, then I’ll come back and take you to a pub for a meal then to my place and you can spread those legs for me.”

“That sounds like a perfect plan Ethan.”

“Are you going to stay naked all day Claire?”

“I was thinking about it, you’re turning me into one of those naturist people.”

“What more could a man ask for?”

Ten minutes later the naked me was kissing Ethan goodbye at my front door. That was the second time that I’d stood in the front doorway totally naked and enjoyed every second of it.

I did what we had agreed and when Ethan returned half my dresses and skirts were a lot shorter than they had been, and a coupe of tops had had the arms cut off.

When Ethan returned I opened the door to him and he pulled me out into the corridor.

“Let me go Ethan, someone will see me.”

After he had given me a long kiss out in the corridor he let me go and we went inside.

“It’s a good job that the door didn’t close and lock us out.” J'ai dit.

“Talking about keys, we need to get keys cut for both apartments.”

“Yes, then you can come in when I’m asleep and rape me.”

“It wouldn’t be rape.” Ethan replied.

“No it wouldn’t. I’ve sorted out my clothes for tomorrow, do you want to pick something for me to wear to the pub? Or will you try to get me to go there like this?”

“I’d like that, would you?”

“No, that would be too embarrassing.”

“Baby steps, how about you get naked in the car then get dressed again when we get there?”

“Hmm, I might just do that, the chances of someone seeing me are next to none. Do you want to see me in the clothes that I’ve altered?” J'ai demandé.

“Yes please.”

I tried on each one and it turned out that I’d been a little over zealous and shortened one of my dresses a bit too much. It was somewhere between the two lengths of new skirts that Ethan had bought me. Ethan said that I looked great in it so I put it with the ones that I was going to wear for work.

I shouldn’t have been surprised when Ethan picked out one of the shortest new skirts and a top that was slightly see-through for me to wear to the pub and I hoped that it wouldn’t be very bright in the pub.

I did take my top and skirt off in the car once it started moving and Ethan had a hand between my legs nearly all the way to the pub. In the car park I quickly put my skirt and top on whilst Ethan walked round to my side of the car and opened the door for me. I lifted one leg out then lifted my pelvis so that he got a good, long look at my pussy.

“Are you trying to give me blue balls?” Ethan asked.

“Are you trying to give me a purple clit Ethan?” J'ai demandé.

I got out of the car and we walked into the pub, me trying to stretch the skirt to make it longer and not succeeding. The length of the skirt distracting me from the slightly see-through top.

I saw a couple of men looking at my short skirt as we went in but that ended when we found a table and I was happy that it was in an area that wasn’t very bright. I was sat opposite Ethan and our hands joined over the table. Under the table I felt Ethan’s foot parting my thighs and his sock covered foot teased my slit for some of the time that we weren’t eating.

When we left it was dark outside and Ethan suggested that I ride to his place naked and I quickly agreed to it. He also suggested that, if I wanted to, I could strip outside the car then go up to his apartment naked.

I looked around and seeing no one I quickly stripped and got in.

Ethan hand went straight between my thighs which automatically spread to let him in and I was close to cumming when the car stopped outside Ethan’s apartment building. The building was a lot newer than mine and as I looked at it and picked up my skirt ready to put it on Ethan said,

“My apartment is up only one flight of stairs and that door leads straight up to it so how do you fancy not getting dressed and running inside and up to the apartment Claire?”

“You are joking aren’t you Ethan?”

“Maybe not, I’m 99 percent sure that you can make it without being seen.”

“You are serious aren’t you?”

“It’s entirely up to you Claire.”

“That isn’t the main entrance is it?”

“No, that’s round the front, I only know of me who uses this door, I got a key from a maintenance guy who said that I shouldn’t really have it.”

I sat there with my skirt and top in my hand and thought,

“Did I have the courage to do it? What would I do if someone did see me?”

The thought of doing it was getting me wetter and wetter. I looked all around, then looked around again then said,

“You go and open the door Ethan.”

He did, and he took my bag and my clothes with him. I was left with no choice but to do it and it was causing my pussy to gush. I watched Ethan walk the short distance then open the door. He held it open and I looked around again then opened the door, got out, and slammed the door as I set off running.

It only took seconds but it seemed like hours until I threw myself into Ethan’s arms. I heard the car beep as the doors locked then I looked up at Ethan and said,

“That was fun. Was that a baby step, and if it was what is an adult step?”

“Running or walking through the centre of the city stark naked.” Ethan replied.

“Well that’s never going to happen, can we go up to your place before someone sees me.”

“The chances of that are virtually nil but come on. I’m really proud of you Claire.”

“So am I,” I replied, “if someone told me last weekend what I would be doing this weekend I would have told them they were insane.”

Ethan was right and we saw no one as we went up the stairs and to his apartment. It’s much bigger than mine and with two bedrooms, and it has a little balcony for when the weather is good. I wasn’t really that interested in looking around and when we went into Ethan’s bedroom I pulled him onto the bed and told him to fuck me.

We both took his clothes off and another marathon love making session quickly ensued.

*****

I woke with Ethan spooning me again, but this time his cock was already going in and out of my pussy as I woke up.

“Hmm, nice.” I said as I moved one of his hands to my tits.

We made love but got interrupted by Ethan’s alarm clock. We showered together but it wasn’t as much fun because we didn’t have much time. When I was getting dressed ready for work I said,

“I don’t know if I can do this Ethan.”

“What do you mean Claire?”

“This skirt and top and no underwear for work, it’s so different to what I wore last week, people are bound to notice.”

“Ethan stopped tying his tie and came, hugged me and said,”

“I thought that it was what you wanted Claire, to be like the other girls at work?”

“It is, I do, but I ….”

“You’re a little nervous aren’t you?”

“Yes I am.”

“You’ll be fine Claire. Okay you may get the odd comment but I can guarantee that they will be compliments. Most people will be too scared to say anything just in case you complain to HR saying that they sexually harassed you.”

“I would never do that.”

“I know, but we do have a few politically correct, woke idiots, take Ms. Johnson, she thinks that the world shines out of her arse. If she even caught someone talking about the way she dresses she’d be on the phone to HR in seconds.”

“Yes, I don’t go anywhere near her.”

“I try not to as well, but you will be just fine Claire, I promise. If there is the slightest problem you can just say that I made you do it.”

“I would never drop you in it Ethan.”

“I know, but just in case. I know that this is a big baby step for you but you can do it, I know you can.”

“I love you Ethan.”

“And I love you too Claire, now get a move on, we don’t want to be late.”

We were still eating our toast as we left Ethan’s apartment.

Once we’d settled in the car and were heading for work I said,

“You do live on your own don’t you Ethan?” J'ai demandé.

“No, not really, I’ve got a girlfriend who is going to live with me every other day?”

“No not me, it’s just that I noticed that the spare bedroom looks like it has someone living there.”

“Oh that, that’s my brother Matt, his job has him working in this city every other week. His firm pay for him to stay in a hotel when he’s here but he stays at my place and pockets the hotel money.”

“You never told me you had a brother.”

“We haven’t talked about siblings on either side yet have we?”

"Non."

“When you stop ravishing my body in bed we’ll talk about them.”

I giggled a bit then replied,

“ME! It’s you who won’t take your hands off me or your cock out of me.”

“Can you blame me?”

I giggled a little again.

We arrived at work just in time and I felt strange walking in wearing just a mid-thigh skirt and a top that was so thin that my nipples let everyone know that I wasn’t wearing a bra. Ethan was right, the only comments that I got were compliments and I was soon so engrossed in my work that I did forget what I was wearing.

In the break room I sat like the other girls, not crossing our legs and I hoped that no one looked up my skirt but I also looked at the other girls and I was sure that if I were sat opposite them I would be able to see if they were wearing knickers or not.

When Ethan legitimately came to see me he asked how I was doing. I just replied that I was fine. Then he quietly said,

“No, I mean without the underwear.”

“Oh that,” I replied, “you were right, I don’t even think about it now.”

Then he very quietly said,

“I’m going to fuck you brains out as soon as we get to your place tonight.”

I smiled and replied,

“You can’t because I will have already fucked your brains out.”

By the time we got to the end of the day I had forgotten about my lack of underwear. I only got reminded of it when I went to the toilet and hiked my skirt up to have a pee and found that I had nothing to pull down.

We had another great night, in fact everything was great from then on. On the odd occasion when I realise that someone is looking up my skirt I still get a little embarrassed but I have managed to do what I’ve seen the other girls do and not turn away or cross my legs and it always makes my pussy tingle. I’m still wondering if I should ask the other girls if they are the same.

*****

Articles similaires

Eddie, la mère de son ami & Betty Chapitre 2, 3 mois plus tard

Fuck Eddie adorait titfucking June Cleaver, la pute portait son collier de chien Slut et était bâillonnée, ses cheveux étaient noirs et pointus, elle avait un tatouage de salope cougar sur sa fesse droite, c'était une femme mariée à genoux donnant la tête à un jeune homme tout en montrant son alliance. Comme le personnage de dessin animé désormais placé en permanence sur son cul, June avait beaucoup changé au cours des 3 mois écoulés depuis qu'elle était devenue l'esclave sexuelle d'Eddie Haskell. Alors qu'Eddie déchargeait une charge massive de sperme sur le visage de Mme Cleaver, sa mère, Betty, s'est...

2.8K Des vues

Likes 0

Mon meilleur ami_(11)

Moi et ma meilleure amie, Sophie, nous nous connaissons depuis la première année de lycée. Nous étions tous les deux assez bruyants, et je pense que c'est ce qui nous a réunis. La première pensée qui m'est passée par la tête quand j'ai vu Sophie pour la première fois, c'est à quel point elle était belle. Elle était maigre mais athlétique, avec de longs cheveux blonds et des yeux bleus glacés. Elle est venue directement vers moi et s'est présentée. J'étais tellement surprise que le premier jour, quelqu'un d'aussi magnifique me parlait, mais je n'ai pas laissé passer l'occasion, alors je...

2.8K Des vues

Likes 0

La vérité sur Nikki - pt9

La vérité sur Nikki - pt9 - Le jeu de la vie Remarque : Encore une fois, j'ai changé les noms des hommes avec qui je suis sorti depuis le moment où j'ai déménagé à Seattle et par la suite. Ces articles de journal ont pour but de raconter mon histoire, pas d'embarrasser les hommes avec qui j'ai passé du temps au fil des ans. Mon téléphone a sonné vers 18 heures vendredi soir ; c'était un autre homme qui demandait un « rendez-vous » pour le lendemain soir. Pendant que nous faisions les préparatifs, il m'a dit où être, quoi...

3K Des vues

Likes 0

Ma belle-fille sans-abri Partie 3

Alors que Chelsea était au lit avec nous, quelque chose s'est réveillé en elle. Elle ne voulait plus des femmes de son âge. Elle les voulait jeunes. Elle voulait des adolescents. Le frisson d'être le premier pour quelqu'un était écrasant. Et l'excitation de voir son petit ami faire éclater la cerise de Ronnie était presque plus qu'elle ne pouvait supporter. Elle savait que les répercussions de se faire prendre étaient graves, mais maintenant elle avait un jeune de 16 ans qui pouvait l'aider. Cela pourrait être très amusant. Ronnie était allongée dans son lit, la tête appuyée sur la poitrine de...

3.1K Des vues

Likes 0

Officier supérieur

Enseigne, il vaut mieux avoir une très bonne raison pour que vous soyez ici L'enseigne Philips n'avait pas de bonne raison d'être dans le salon des officiers, il sentit son cœur tomber dans ses bottes de combat Tourne-toi quand je te parle Enseigne L'enseigne Philips s'est lentement retournée, ses épaules s'affaissant légèrement dans la défaite, quand il a vu qui l'a confronté, il a tout oublié des vraies raisons d'être ici, en fait, il a pratiquement tout oublié « Alors Enseigne, qu'est-ce que vous foutez ici dans le salon des officiers ? » Capitaine Jean Harigan, la seule femme officier sur le navire et...

2K Des vues

Likes 0

Papa rentre du travail (pt. 9)

Je me suis réveillé de bonne heure un samedi matin avec la merveilleuse sensation d'une pipe matinale. Ce n'était pas comme ma femme de me sucer, mais de temps en temps, elle me surprenait de cette façon quand elle se réveillait d'une humeur plutôt fringante. J'ai apprécié la sensation des lèvres humides glissant de haut en bas sur mon bâton et la main caressant mes couilles, la main me semblait familière et pas comme celle de ma femme, alors j'ai fini de me frotter les yeux et j'ai baissé les yeux pour trouver ma fille Rosie me manipulant avec amour. Ne...

2.4K Des vues

Likes 0

Changer les réalités (Partie 3)

Salut les gars et les filles! C'est Chase. Vous savez, la personne dont parle cette histoire. Je sais ce que vous pensez - Cela ne peut pas être réel. Eh bien, laissez-moi vous assurer que c'est absolument le cas. Je ne peux pas vous le prouver, à moins que nous ne nous rencontrions un jour et même alors, je devrais vous redire toute l'affaire. C'est quelque chose que je ne suis pas très susceptible de faire car toute exposition de qui et de ce que je suis pourrait conduire à ma capture par quelqu'un souhaitant me transformer en une sorte de...

2K Des vues

Likes 0

Asmodeus - Démon de la luxure : Partie 8

A/N – Mes chers lecteurs ! Merci à tous ceux qui sont restés fidèles à moi et à cette histoire depuis si longtemps. Je m'excuse sincèrement pour l'attente entre ce chapitre et le précédent; J'écris vraiment dès que je le peux. Je doute qu'un seul chapitre vaille la peine d'attendre une année entière, mais comme pour tout ce que j'écris, j'ai versé mon âme dans la partie 8 et j'espère sincèrement que vous apprécierez sa lecture. Comme toujours, veuillez noter, commenter et m'envoyer un e-mail ! J'aime avoir de vos nouvelles les gars et je répondrai à chaque e-mail. Bonne année! Acclamations...

1.8K Des vues

Likes 0

Aimer Honorer et Obéir

Le jour où j'ai rencontré cette beauté parfaite, je me devais de l'avoir. Tinya et moi sommes sortis ensemble pendant plusieurs semaines avant même que j'essaye d'avoir des relations sexuelles avec elle. Je ne voulais pas prendre le risque de la rendre folle. J'ai eu la nuit où j'ai décidé de planifier mon déménagement. Le restaurant était très cher. Bonne nourriture et vin. Ambiance merveilleuse. Elle était en retard pour me rencontrer, mais quand elle est arrivée, j'ai tout oublié de son retard. Ses longues jambes de danseuse étaient soulignées par des talons de 5 pouces. Cela la rendait presque aussi...

1.5K Des vues

Likes 0

Breeding beauty ch 5 : Ventes aux enchères eBay et bien plus encore

Breeding Beauty chp5 - Frénésie d'enchères, vodka enama et deuxièmes, troisièmes bâclés et plus .... Donc, après avoir réalisé ce que Cory avait fait avec les enchères, j'ai décidé de l'essayer moi-même. J'ai donc posté un complément sur EB pour un cadre en bois ancien. Pour m'assurer qu'elle ne serait pas retirée, j'ai mis une photo chaude sans visage d'elle en culotte dans le cadre de la photo... Ensuite, je suis allé sur Craigslist et j'ai placé une annonce pour une femme se reproduisant de manière anonyme. Au fur et à mesure que les e-mails affluaient, j'ai essayé de les filtrer...

1.3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.