Nouffy

720Report
Nouffy

Il s'agit d'une histoire vraie, le nom a été changé. Cette histoire est longue car j'ai été violée ou agressée presque quotidiennement donc j'ai beaucoup à raconter.

Salut mon nom est nuffy c'est l'histoire de ma vie. J'ai vécu avec ma mère, mon frère et mon beau-père. Ma mère s'est remariée avec mon beau-père quand j'avais un an, nous étions donc le seul père que je connaisse. J'ai été agressée et violée toute ma vie par mon beau-père et cela a ruiné ma vie. Mon premier souvenir était quand j'avais environ 4 ans, j'étais allongé dans la chambre de mes parents à regarder la télé avec mon beau-père pendant que ma mère se préparait à aller chanter. J'étais allongé à côté de mon beau-père quand j'ai senti sa main glisser de mon épaule à mes hanches. Je portais une chemise et un pantalon de pyjama violet et blanc. Je pouvais le sentir se tourner vers moi et me dire doucement de me taire. Son doigt caresse ma chatte intacte. En passant lentement sur mon clitoris, j'ai eu d'étranges picotements lorsque son doigt glissait sur ma chatte. C'était la première fois que j'étais touché, mais en vieillissant, les abus se sont aggravés. Mon beau-père ou papa comme je l'appelais était très doué pour cacher mes abus. Il nous achetait beaucoup de vêtements et de jouets pour que je ne réalise pas ce qui se passait. Jusqu'à ce que j'aie environ six ans, il n'avait qu'à me toucher, il attrapait mon cul en herbe quand je passais ou se faufilait dans la salle de bain pendant que je me douchais et me regardait jusqu'à ce que je crie assez fort pour ma mère. Ces petites choses ont continué tout au long de la vie et sont devenues en quelque sorte une norme parce que je les écartais à chaque fois. Le niveau suivant était sur le point de commencer. Mon père buvait un peu, mais chaque fois qu'il le faisait, il en versait toujours dans ma gorge depuis que je suis tout petit. Les abus ont continué, ils sont devenus plus fréquents parce que ma mère et mes parents travaillaient de longues heures. J'avais environ 6 ans, j'avais été touché plusieurs fois auparavant et je ne savais vraiment pas ce qui se passait. Je n'avais aucune idée du sexe, de l'amour, du viol. Cette fois, je regardais à nouveau la télé seul à la maison jusqu'à ce que mon père passe la porte. Il a demandé si quelqu'un était à la maison, je secoue la tête non. Il se dirige vers la cuisine pendant que je regarde la télé, mes grands yeux marrons rivés sur Ytv. Je sursaute en réalisant que mon père était assis à côté de moi avec une bouteille rouge dans les mains. Il verse 2 tasses il m'en donne une. Il dit son jus et de le boire. Je ne sais pas si c'est en fait de l'alcool. Il n'arrête pas de me verser des boissons et de me les faire boire par les 4 tasses dont j'étais ivre. Étant de 6 ans, votre tolérance à l'alcool est très faible. Je rigole devant la télé quand je sens sa main sur mes hanches il m'attire vers lui. Je sais ce qui s'en vient mais ma petite résistance ivre ne vaut rien. Sa main est déjà dans mon pantalon, poussant à travers ma culotte en coton dans ma petite chatte. Son doigt commence par le clitoris, l'autre bras me tire vers lui sans nulle part où aller. J'arrête d'essayer de me battre et je ferme les yeux. "Bonne fille" chuchote-t-il. Mon petit trou est déjà envahi par son gros index, ça fait un peu mal car il sonde ma chatte vierge. Sa respiration s'accélère alors que ma chatte commence à se mouiller. Pourquoi suis-je mouillé ? Je déteste ça? Je pense à moi-même. Soudain, je suis jeté sur le dos, mon pantalon rose arraché avant même de réaliser ce qui s'est passé. Ma chatte et mon anus roses sans poils. Ouvert, exposé, je couvre mon visage sans savoir à quoi m'attendre. Je sens un fort picotement sur ma chatte humide et rugueuse. Je n'ose pas regarder mais la curiosité m'a emporté. J'ouvre les yeux pour voir mon père sucer ma chatte, lécher chaque centimètre. Choqué, je commence à donner des coups de pied en essayant de m'échapper mais je finis par tomber du canapé sur mon visage. Je commence à vomir à cause de l'alcool mais mon père n'arrête pas, il tire mon cul vers le haut pour que mon visage soit au sol. Toujours en train de vomir, il continue de me lécher la chatte et le trou du cul. J'ai essayé de le supplier d'arrêter mais je ne pouvais pas parler. Je sens sa langue s'arrêter et il se redresse. C'est la première fois que j'ai vu l'homme malade qu'il était. Il baisse son pantalon, pointe sa queue dure au garde-à-vous. Il commence à se masturber, tout en regardant sa propre fille vomir nue sur le sol. Sa bite de 7 pouces avec des veines partout, c'est la première fois que je vois la bite de mon papa. Il se moque de moi tout en branlant sa bite dure "C'est ma fille" dit-il. Il commence à se branler plus fort jusqu'à ce que je sente une charge de glu chaude sur mon cul et mon dos. "C'est le lait de papa", dit-il. Je suis toujours tellement ivre et choqué que cela m'a semblé flou. Il me monte les escaliers et commence à me doucher en lavant le sperme et le vomi avant de me mettre au lit.
Le lendemain, je descends l'escalier pour le petit-déjeuner sans savoir si hier n'était qu'un mauvais rêve. Mon père a agi comme si de rien n'était, c'est ainsi qu'il m'a fait taire. Je n'ai rien dit à ma mère parce que j'avais trop peur. En y repensant, mon père a toujours su qu'il allait m'utiliser pour le sexe. Dès son plus jeune âge, il achetait des vêtements révélateurs et m'achetait du maquillage. J'ai développé tôt mes seins d'abord ils étaient déjà un bonnet b alors que je n'avais que dix ans. J'avais la peau marron clair moka avec de longs cheveux noirs et de grands yeux marrons. Quand une scène de sexe apparaissait dans un film, mon père me faisait toujours regarder. Je ne m'en souciais pas vraiment mais je pensais toujours que les garçons étaient dégoûtants. Quand j'avais 7 ans, j'ai appris ce qu'était le sexe. Encore une fois, j'étais dans ma chambre, il était environ 11 heures. Je dormais jusqu'à ce que j'entende ma porte s'ouvrir. C'était mon père, il s'est assis près de mon lit et a allumé ma lampe. Je savais que quelque chose allait arriver mais pas ça. Mon père vient sous mes draps dans mon lit, il me serre dans ses bras avec une main sur ma poitrine. Je commence à me tortiller "Ne bouge pas" dit-il fermement. Je m'allonge là pendant qu'il explore ma poitrine tire mes petits tétons. Lentement, je sens mon petit trou de chatte se frotter et une tache d'humidité grandir. Mon père se lève d'un bond et commence à se déshabiller. Son sexe dur comme un roc me fait remarquer que mon regard se fixe dessus. Il rit "Touche-le." Je suis assis là sans savoir quoi faire, il attrape ma main et la place sur le manche. "Tiens-le et caresse-le" ordonna-t-il. Je fais ce qu'on me dit, ma petite main autour de sa queue je commence à monter et descendre. Je sens sa bite se contracter d'excitation. Sa bite est si grosse que je pensais comparée à ma petite main. J'ai continué à caresser pendant que mon père me regardait.
"Bonne fille, maintenant allonge-toi sur le dos pour papa" Je m'allonge et m'attends à sentir un doigt ou une langue lorsque mon père monte sur le lit. Il retire lentement mon pantalon de mes petites fesses rondes. Il me tient les jambes et dit "Cela peut faire mal mais ne criez pas ou je ne serais pas en colère". J'ai hoché la tête, il crache sur mon minou en le frottant partout. Il se penche sur moi je sens quelque chose de dur se presser contre ma chatte. Ça commence à faire de plus en plus mal, je ne peux pas retenir mon cri. Mon père couvre rapidement ma bouche et enfonce le reste de sa bite. Mes cris étouffés deviennent de plus en plus durs et rugueux, il commence à baiser ma chatte. Le sang dégoulinant, les larmes coulant, je suis allongé là, endurant sa bite martelant mon petit trou vierge. Je sens sa bite frapper l'arrière de la chatte où se trouve l'entrée de mon ventre. Il me baise plus fort en frappant mon ventre avec son pénis. Enfin, après quelques minutes, il se retire et tire son énorme charge sur tout mon ventre. Il m'obtient et me crie d'aller me doucher et de me nettoyer. C'était la première fois qu'il me pénétrait mais pas la dernière. Après cela, j'ai décidé de dire à ma mère que je lui avais écrit une lettre disant comment il m'avait touchée, mais je n'ai jamais parlé du viol. Ma mère est venue me voir et m'a dit "Papa a probablement pensé que tu étais moi bébé" et c'était la fin. J'ai continué à être violée de plus en plus et au fil du temps, ça a empiré. Je serais obligé de lui sucer la bite le matin, il ne se lavait pas beaucoup donc ça sentait et avait un goût horrible. Si j'essayais de résister, il me giflait plusieurs fois et me poussait le visage vers le bas. Me faire bâillonner sur son pénis malodorant était normal maintenant je me suis juste tu et je l'ai pris. Être un esclave sexuel dans votre notre maison est tout simplement horrible et mon père était mon maître. J'ai toujours essayé de résister mais ça m'a juste battu. Ma mère savait ce qui se passait mais n'a jamais essayé d'aider. Une fois, alors que je le suçais une nuit, ma mère s'est réveillée et a dû nous entendre. Elle se glissa jusqu'à la porte. Je l'ai vue du coin de l'œil, elle n'a pas dit un mot. J'étais à genoux avec mon père tenant ma tête enfonçant sa bite dans ma gorge. Du vomi coulait sur mon visage alors que je cherchais de l'air à cause de la baise incessante de la gorge. Ma mère a juste regardé, sans même faire de bruit. Je pleurais si fort à l'intérieur. Alors que mon visage continuait à être baisé par la bite de mon papa. sentir twich je savais qu'il allait tirer son sperme ou son lait comme il m'a dit de l'appeler. Il a enfoncé sa bite très fort dans ma gorge en tirant son sperme, il a tenu ma tête jusqu'à ce que tout le sperme soit avalé. J'ai haleté pour avaler son épaisse charge, sachez que si j'avale, je ne serai pas giflé. Ma mère a tout regardé mais juste au moment où il a fini de jouir, elle a couru dans sa chambre. " Ta mère nous a vu hein ?." J'ai été choqué d'entendre cela, je n'ai rien dit, ma mâchoire me faisait mal et ma gorge brûlait de vomir de sa bite dans ma gorge. Il me fait prendre une douche et part dans sa chambre.
À suivre...

Articles similaires

S'occuper de Liz

Je venais de déménager dans une nouvelle région pour vivre avec ma petite amie. Nous sortons ensemble depuis plusieurs années maintenant, je fais donc désormais partie de toute la famille. Tous les neveux et nièces de ma petite amie avaient même commencé à m’appeler « oncle ». Un week-end, mon futur frère et ma belle-sœur partaient pour le week-end rendre visite à des amis hors de la ville. Ils emmenaient leurs deux garçons avec eux, mais leur fille a dû rester à la maison pour participer à une collecte de fonds pour l'école. Ils ne voulaient pas la laisser seule à...

420 Des vues

Likes 0

L' chroniques de suzie's descente PARTIE 2

Partie 2 Un jour, j'étais au travail, je faisais comme d'habitude... je travaillais un autre jour en étant (plein) de bite en caoutchouc. Depuis que mes fils avaient jeté TOUS mes sous-vêtements. Matt avait pris la peine de me fabriquer quelques petites sangles attachées à un gousset en cuir. Cela maintenait mon gode en place et gardait ma bite cachée. Il a été très facile à installer et à déclipser très rapidement... comme c'est attentionné de sa part ! Je suis sorti des toilettes pour trouver Sue, l'une des autres vendeuses appuyée contre le comptoir. Je l'ai regardée dans les yeux...

297 Des vues

Likes 0

Teenage Mutant Ninja Turtles Fanfic Chapter 2 - désolé il est tard

Par Hana M Brimeck Je ferme la fenêtre, ferme les yeux, me retourne, tombe en arrière et glisse jusqu'au sol. Je prends un moment pour reprendre mon souffle jusqu'à ce que mes pensées soient interrompues par un frisson froid. « J'ai besoin d'une douche chaude. » me dis-je en me relevant enfin du sol avec un gémissement. J'enlève mon pull et mon soutien-gorge mouillés, pas comme s'ils faisaient grand-chose pour me couvrir de toute façon. Prenant un moment pour toucher mes seins en les prenant dans mes mains dans une vaine tentative de les réchauffer. Ma jupe tombe sur le sol en une...

570 Des vues

Likes 0

Chroniques de Succubus High, Ch. 1

Chroniques de Succubus High par Quiver Chapitre 1 : Habillage de fenêtre 1h25. 4ème période. Tom était assis derrière son bureau dans un coin alors qu'il attendait que son prochain groupe d'étudiants commence à se présenter pour leur premier cours après le déjeuner. Ils n'étaient jamais très concentrés à cette heure de la journée, et à plusieurs reprises, il avait surpris un élève en train de s'endormir pendant le cours. Au moins, ce groupe était sa classe supérieure. Les étudiants de première année auxquels il enseignait pendant les quatre autres périodes étaient beaucoup plus tapageurs. Un mélange si étrange de farces enfantines...

493 Des vues

Likes 0

Elle était un teaser de piqûre je pensais

Le samedi après-midi, j'allais au cinéma avec quelques amis. Il y avait une fille que j'aimais bien et j'essayais de m'asseoir à côté d'elle si je le pouvais. Un après-midi, j'ai essayé de lui tenir la main et elle m'a laissé un moment la retirer. Après les films, nous sommes tous allés au bar à lait et une fois de plus, j'ai essayé de me rapprocher d'elle. Je lui ai parlé et elle semblait m'apprécier et je lui ai demandé pourquoi elle avait retiré sa main. Elle a dit qu'elle commençait à aimer ça mais qu'elle ne voulait pas s'impliquer comme...

976 Des vues

Likes 0

Regarder et faire

REGARDER ET FAIRE John sentait qu'il avait fait une très bonne affaire. Lorsqu'il a emménagé dans cet immeuble, il a rencontré et parlé avec le propriétaire, et a convaincu cet homme de le laisser servir de concierge/gardien/gestionnaire résident, faisant tout ce dont l'immeuble avait besoin pour 200 $ par mois de réduction sur le loyer plus les dépenses. Normalement, cela ne prenait que quelques heures par mois de son temps libre, et s'il devait travailler pendant cette journée en semaine, son emploi du temps de technicien de laboratoire dans une entreprise pharmaceutique pouvait être ajusté - la plupart des choses pouvaient...

507 Des vues

Likes 0

Enfoncer Mia Matsumiya

Mia est une belle fille japonaise avec de grands yeux expressifs, de petits seins coquins, des jambes lisses et élégantes à tomber par terre et de longs cheveux noir de jais qu'elle attache habituellement en une queue de cheval sexy. Elle joue du violon dans plusieurs groupes d'avant-garde et, à seulement 24 ans, elle est très talentueuse pour un si jeune et reçoit généralement des ovations debout à la fin de ses solos. Les gens la comparent souvent à Yo-Yo Ma, plus âgée, en ce qui concerne son talent, et la plupart des gars qui viennent à ses performances nourrissent des...

467 Des vues

Likes 0

L'esclave_(1)

Chapitre un La découverte de l'esclave Cela faisait plusieurs mois que personne ne s'aventurait hors du royaume à la recherche de nouveaux esclaves. Mais depuis que la guerre était enfin terminée, la princesse Devania a décidé de sortir et d'en trouver un. Elle a parcouru ville après ville en passant par des centaines de jeunes hommes, mais aucun d’entre eux n’a suscité son intérêt. Puis, après des semaines de recherche, alors qu'elle était sur le point d'abandonner, elle a entendu une petite agitation venant d'une prison voisine, elle n'avait qu'à vérifier. Et là, dans la cour, affrontant cinq hommes, se tenait...

296 Des vues

Likes 0

Le séjour de Sangeeta à Prague (Partie 6) : toutes les bonnes choses doivent avoir une fin

1. Sangeeta : les bonnes choses doivent prendre fin Leurs activités sexuelles se sont poursuivies pendant les jours restants de leur séjour à Prague. Son fils la servait régulièrement, elle et sa tante, et Sammy était toujours prêt à s'impliquer dans toute autre escapade sexuelle qui se présentait. Sangeeta n'oublierait jamais la fois où ils se sont rendus à nouveau chez Richard et Susie. Elle a vu son fils avec sa bite enfouie au fond du vagin d'Heidi, Suzie léchant le jus de sa fille sur sa tige à chaque fois qu'il se retirait avant de s'enfoncer à nouveau dans Heidi, Richard...

532 Des vues

Likes 0

Extraits de ma vie

Extraits de ma vie -- Ado travestie Je m'appelle Melvin ou Mel en abrégé, sauf quand je m'habille en fille et que je m'appelle Melani. J'ai 14 ans, je vis avec ma mère célibataire et je profite de mes étés car je n'ai rien à faire à part poursuivre ma passion, le sexe. Il y a trois choses que j'aime faire et je ne peux pas dire que je préfère l'une ou l'autre. J'aime la sensation d'une bite dure dans mes mains et ma bouche ; J'aime sentir une chatte chaude et humide saisir ma langue et j'aime m'habiller comme une...

2.9K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.