Le harem des démons, première partie : le rassemblement

103Report
Le harem des démons, première partie : le rassemblement

« Nous allons t'apprendre toutes sortes de nouvelles choses. » La vilaine brute gloussa en attrapant l'un des bras de la fille et la poussa dans la cellule. Elle trébucha sur le sol en terre battue alors qu'il fermait la porte en métal rouillé, la claquant contre les barreaux, secouant la cage comme une prison. Ils savaient que ce jour arrivait. Toutes les filles des villages voisins sont élevées dans la crainte sourde d'être un jour enlevées à leur famille et réduites en esclavage.

Un autre garde a craché dans la cage, tombant sur l'un des pieds des filles. Ses lèvres se retroussèrent et elle détourna le regard. Créatures dégoûtantes. Peau grisâtre d'apparence morte, longues queues épineuses et visages reptiliens avec des yeux noirs creux et globuleux. Court et stalky avec d'énormes queues qui se balancent. De couleur plus foncée que le reste de leur corps, et considérablement grand pour leur petite taille.

Il y avait 8 autres filles entassées dans la cellule, couvertes uniquement de leurs robes de nuit. Leurs têtes baissées, effrayées de lever les yeux et d'attirer l'attention. Les gardes, cinq d'entre eux, se tenaient sans but, bavant devant le nouveau lot de viande pour leur maître.
L'un d'eux s'avança derrière le groupe, frottant lentement sa queue alors qu'elle se raidissait.
"Je suis fatigué d'attendre, amusons-nous un peu avant que les chauffeurs n'arrivent."

Il s'avança lui-même vers la porte barrée, son sexe devenant plus foncé et de plus en plus gros. Il a ouvert la porte et les filles se sont dispersées, essayant de s'écarter de son chemin pour ne pas être sa victime. Il attrapa les cheveux d'une fille aux cheveux noirs courts, sa main entière couvrant l'arrière de sa tête, ses jointures s'enroulant sur le haut de ses oreilles. Elle couina puis se tut alors qu'il la tirait en arrière vers lui, faisant en sorte que son dos courbé heurte son membre complètement érigé.
Toutes les filles détournèrent le regard, fermant les yeux hermétiquement, comme si ne pas en être témoins les en protégerait un peu plus longtemps.

Le garde la tenait là, ses couilles appuyées contre son cul, sa bite en ligne droite touchant presque le bout de ses petites omoplates. Il a relevé sa robe au-dessus de la courbe parfaite de ses fesses. Il posa sa main sur son ventre et lui tint le cou de l'autre, la poussant contre lui. Elle se débattit doucement et ferma les yeux, trop effrayée pour parler. Il laissa échapper un long soupir et amena ses mains derrière son dos, les joignit facilement d'une main. Il tendit la main vers sa bite et la mit sous son cul et la posa contre sa chatte. Elle secoua violemment la tête. Il resserra immédiatement sa prise sur sa gorge et elle se mit à tousser et à crachoter, mais se calma.

Il a commencé à frotter sa bite d'avant en arrière contre les lèvres douces de sa chatte, son cul étant pressé contre son ventre de plus en plus fort à chaque fois. Il la pencha sur sa bite presque violette, et la tête de celle-ci vint presque toucher son menton. Elle avait l'air terrifiée, comme s'il allait la briser en deux s'il décidait de lui mettre cette chose. loin de tous les garçons du village ? Essaie de te garder pure aussi longtemps qu'il le peut, hein ? » Il rit pratiquement alors que les larmes commençaient à couler sur ses joues, toujours silencieuses.

"Peut-être qu'il aurait dû te baiser tôt... alors ce ne serait pas si mal pour toi"
Il s'écarta d'elle et poussa la tête de sa bite contre sa chatte, ses jambes serrées fermement, ce qui rendait difficile pour lui d'entrer. Il poussa plus fort, ignorant pratiquement sa tentative de le tenir à l'écart.
Elle commença à gémir et à trembler alors qu'il glissait entre ses lèvres et commençait à la pénétrer. Il pouvait à peine entrer la tête de sa bite palpitante à l'intérieur, elle était si serrée et tendue contre lui. Il ricana et l'attira vers lui dans un mouvement rapide et violent.
Le reste des gardes gloussa et l'encouragea. Ils ont tous commencé à se frotter avec leurs gros doigts épais, serrant leurs queues à mesure qu'ils grossissaient.

Les yeux de la fille s'ouvrirent et elle lui cria dessus, essayant de s'éloigner de lui. N'importe quoi pour qu'il se retire d'elle et arrête la douleur. Seulement environ la moitié de sa bite avait forcé son chemin en elle. Il prit un moment pour être immobile en elle, la remplissant à sa limite (une de ses limites, au moins).
Il a commencé à la baiser, la penchant en avant, mettant ses grandes mains sur ses épaules et la claquant brutalement contre lui encore et encore. Il frappait son col à plusieurs reprises, de plus en plus fort à chaque fois. Elle a commencé à s'agiter et à crier et à se tortiller loin de lui, alors il l'a poussée au sol.
Il a écrasé ses genoux sur le dessus de ses jambes écartées et a forcé sa tête contre le sol sur le côté. Toujours en elle, il poussa de plus en plus vite jusqu'à ce que son cul soit poussé en l'air, ses jambes étant tirées de ses articulations dans une douleur atroce. Elle priait silencieusement pour qu'il vienne bientôt et en finisse avec elle.

Il inclina la tête en arrière alors qu'un grognement... un son guttural bas provenait de lui, un son diabolique.
Elle était presque silencieuse maintenant, presque brisée. Ou alors elle pensait.
Il accéléra son rythme, grognant et grognant alors que la moitié de sa queue qui était encore visible se bombait de plus en plus. Il jeta sa tête en arrière et l'attira brutalement par les épaules vers lui alors qu'il jouissait, enfouie aussi profondément qu'il pouvait. Ses yeux se fermèrent et sa bouche se tordit, essayant de retenir ses cris.

La première énorme impulsion de sperme que vous avez pu voir être pompée dans sa petite chatte rose et elle a crié cette fois. Du sperme chaud brûlant pulvérisé dans son ventre, elle pouvait le sentir la remplir. Il est resté pressé contre elle alors qu'une autre charge jaillissante de sperme la traversait et commençait à s'écouler de son trou étiré. Elle se tordait et se débattait sous lui.

Elle pouvait sentir ses crampes à l'intérieur et son ventre était légèrement bombé avec son sperme, même si elle avait l'impression qu'elle allait exploser. Une autre poussée plus petite est venue de la créature alors qu'il fourrait sa bite encore dure contre son col de l'utérus, branchant tout son sperme chaud à blanc dans son ventre.

Ils ont entendu des sabots de chevaux marteler le sol à l'extérieur et le garde a rapidement retiré sa bite ramollie de la fille en ruine. Elle sanglota et se recroquevilla en boule, couverte de sperme et de petites taches de sang sur ce qui restait de ses vêtements.
« Lâchez cette putain de putain de terre ! » Le garde a crié. « Ou je te tire par les oreilles moi-même !

Articles similaires

Fille des voisins : Sale secret

C'est arrivé quand j'avais 16 ans un jour d'été. L'école était finie et les vacances commençaient. J'habite au bout de la maison de style cottage où nos voisins sont de l'autre côté Du mur. A côté habite mon amie Eve, elle a mes cheveux blonds de mon âge et mon corps fracassant. Quant à moi, je suis comme elle, j'ai les cheveux dar. Il y a quelques jours, j'ai remarqué une chose intéressante ... le téléphone a sonné à l'endroit d'Eves et après quelques minutes, elle est éteint quelque part. dernier jour pareil. Alors j'ai décidé de la suivre parce qu'elle...

1.7K Des vues

Likes 0

Mme Baker

Le soleil de l'Oklahoma était intenet de nous brûler, pensais-je, alors que je conduisais dans le garage pour décharger mon équipement de jardin. Tondre les pelouses pour de l'argent supplémentaire n'est généralement pas trop mal à moins que les températures restent supérieures à cent degrés pendant plusieurs jours. C'était le cas en 1980. Je venais juste d'obtenir mon diplôme universitaire et j'étais sur le point de rejoindre le marché du travail en tant que professeur de commerce à Ardmore. Cependant, certains de mes anciens comptes de pelouse avaient appelé et avaient besoin de faire leur chantier, alors j'ai cédé pour les...

752 Des vues

Likes 0

Tim, l'adolescent partie XV

Remarque : - Je ne suis PAS l'auteur ! Il y a plusieurs auteurs en fait, je ne suis pas sûr que l'un d'entre eux soit le créateur, mais je sais que ce n'est pas moi. Je partage simplement cette belle histoire avec vous tous parce que je ne l'ai pas vue ici. Maintenant, à l'origine, tout allait être composé de 9 parties, mais… Quelqu'un a dit que la première était trop longue, j'ai donc décidé de diviser tout cela en messages plus petits. J'ai pensé essayer un look et une structure de phrase différents pour ce chapitre, s'il vous plaît laissez-moi savoir comment vous...

1.6K Des vues

Likes 2

La boutique du coin, deuxième partie

La première partie est ici : sexstories.com/story/82788/ Il regarda sa montre, elle serait bientôt là. C'était environ une semaine plus tard, j'étais dans son magasin, maman m'avait envoyé chercher la nourriture dont nous avions besoin pour le week-end. Après avoir tout sonné dans la caisse et mis tous les articles dans trois grands sacs en plastique. Il m'a dit: Tu me dois encore beaucoup d'argent, tu devras aller dans l'arrière-salle aujourd'hui Choqué, j'ai bégayé. Non. S'il vous plaît M. Hassan, je ne veux pas faire ça Il attrape mon bras, me disant; Tu n'as pas le choix ma fille...

1.5K Des vues

Likes 0

Elle était un teaser de piqûre je pensais

Le samedi après-midi, j'allais au cinéma avec quelques amis. Il y avait une fille que j'aimais bien et j'essayais de m'asseoir à côté d'elle si je le pouvais. Un après-midi, j'ai essayé de lui tenir la main et elle m'a laissé un moment la retirer. Après les films, nous sommes tous allés au bar à lait et une fois de plus, j'ai essayé de me rapprocher d'elle. Je lui ai parlé et elle semblait m'apprécier et je lui ai demandé pourquoi elle avait retiré sa main. Elle a dit qu'elle commençait à aimer ça mais qu'elle ne voulait pas s'impliquer comme...

39 Des vues

Likes 0

Jaded Partie 1 - Bord de l'eau

Tout ce à quoi je pouvais penser, c'était à quel point il faisait chaud aujourd'hui et à quel point il faisait froid hier ; les vents violents qui avaient soufflé mon sac Walmart à travers le parking alors que mes amis riaient de ma poursuite s'étaient transformés en rayons intenses frappant mon corps de seize ans. Je vais être honnête, c'était un corps que la plupart de mes amis, même les plus âgés, enviaient et c'était en partie à cause de mon corps que les filles plus âgées traînaient même avec moi de toute façon. Mon visage innocent et mes longs...

1.5K Des vues

Likes 0

Officier supérieur

Enseigne, il vaut mieux avoir une très bonne raison pour que vous soyez ici L'enseigne Philips n'avait pas de bonne raison d'être dans le salon des officiers, il sentit son cœur tomber dans ses bottes de combat Tourne-toi quand je te parle Enseigne L'enseigne Philips s'est lentement retournée, ses épaules s'affaissant légèrement dans la défaite, quand il a vu qui l'a confronté, il a tout oublié des vraies raisons d'être ici, en fait, il a pratiquement tout oublié « Alors Enseigne, qu'est-ce que vous foutez ici dans le salon des officiers ? » Capitaine Jean Harigan, la seule femme officier sur le navire et...

983 Des vues

Likes 0

Mes premières fois...

Je parlais à Gary depuis plus de deux ans. Notre relation avait commencé en ligne. Il a vu une réponse que j'avais faite dans un salon de discussion et m'a envoyé un message. Il ne semblait pas intéressant au début, mais plus nous discutions, plus je l'aimais. Je suis prudente de nature donc il n'a pas eu mon vrai nom pendant plus de six mois, et encore seulement mon prénom. À neuf mois, je lui ai donné mon numéro de téléphone portable et nous avons commencé à parler au téléphone. Pendant dix mois, nous avons régulièrement eu des relations sexuelles par...

969 Des vues

Likes 0

Asmodeus - Démon de la luxure : Partie 8

A/N – Mes chers lecteurs ! Merci à tous ceux qui sont restés fidèles à moi et à cette histoire depuis si longtemps. Je m'excuse sincèrement pour l'attente entre ce chapitre et le précédent; J'écris vraiment dès que je le peux. Je doute qu'un seul chapitre vaille la peine d'attendre une année entière, mais comme pour tout ce que j'écris, j'ai versé mon âme dans la partie 8 et j'espère sincèrement que vous apprécierez sa lecture. Comme toujours, veuillez noter, commenter et m'envoyer un e-mail ! J'aime avoir de vos nouvelles les gars et je répondrai à chaque e-mail. Bonne année! Acclamations...

801 Des vues

Likes 0

TEMPS DE DOUCHE_(1)

« Sam, réveille-toi ! » Étaient les premiers mots que Sam entendit le matin, sa mère le réveillant plus tôt que d'habitude pour la croisière en famille. D'accord, d'accord... je suis réveillé. dit Sam d'une voix basse et matinale. Il est déjà 8h45 ! cria son père de l'autre côté du couloir. Allez, tu as entendu ton père. dit maman d'une voix beaucoup plus basse. Maman est sortie de la pièce et est allée réveiller Katie, la sœur aînée de Sam d'un an. Sam et Katie étaient très proches dans leur enfance; la puberté les a un peu séparés mais ils parlaient toujours tout...

484 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.