Le harem des démons, première partie : le rassemblement

1.2KReport
Le harem des démons, première partie : le rassemblement

« Nous allons t'apprendre toutes sortes de nouvelles choses. » La vilaine brute gloussa en attrapant l'un des bras de la fille et la poussa dans la cellule. Elle trébucha sur le sol en terre battue alors qu'il fermait la porte en métal rouillé, la claquant contre les barreaux, secouant la cage comme une prison. Ils savaient que ce jour arrivait. Toutes les filles des villages voisins sont élevées dans la crainte sourde d'être un jour enlevées à leur famille et réduites en esclavage.

Un autre garde a craché dans la cage, tombant sur l'un des pieds des filles. Ses lèvres se retroussèrent et elle détourna le regard. Créatures dégoûtantes. Peau grisâtre d'apparence morte, longues queues épineuses et visages reptiliens avec des yeux noirs creux et globuleux. Court et stalky avec d'énormes queues qui se balancent. De couleur plus foncée que le reste de leur corps, et considérablement grand pour leur petite taille.

Il y avait 8 autres filles entassées dans la cellule, couvertes uniquement de leurs robes de nuit. Leurs têtes baissées, effrayées de lever les yeux et d'attirer l'attention. Les gardes, cinq d'entre eux, se tenaient sans but, bavant devant le nouveau lot de viande pour leur maître.
L'un d'eux s'avança derrière le groupe, frottant lentement sa queue alors qu'elle se raidissait.
"Je suis fatigué d'attendre, amusons-nous un peu avant que les chauffeurs n'arrivent."

Il s'avança lui-même vers la porte barrée, son sexe devenant plus foncé et de plus en plus gros. Il a ouvert la porte et les filles se sont dispersées, essayant de s'écarter de son chemin pour ne pas être sa victime. Il attrapa les cheveux d'une fille aux cheveux noirs courts, sa main entière couvrant l'arrière de sa tête, ses jointures s'enroulant sur le haut de ses oreilles. Elle couina puis se tut alors qu'il la tirait en arrière vers lui, faisant en sorte que son dos courbé heurte son membre complètement érigé.
Toutes les filles détournèrent le regard, fermant les yeux hermétiquement, comme si ne pas en être témoins les en protégerait un peu plus longtemps.

Le garde la tenait là, ses couilles appuyées contre son cul, sa bite en ligne droite touchant presque le bout de ses petites omoplates. Il a relevé sa robe au-dessus de la courbe parfaite de ses fesses. Il posa sa main sur son ventre et lui tint le cou de l'autre, la poussant contre lui. Elle se débattit doucement et ferma les yeux, trop effrayée pour parler. Il laissa échapper un long soupir et amena ses mains derrière son dos, les joignit facilement d'une main. Il tendit la main vers sa bite et la mit sous son cul et la posa contre sa chatte. Elle secoua violemment la tête. Il resserra immédiatement sa prise sur sa gorge et elle se mit à tousser et à crachoter, mais se calma.

Il a commencé à frotter sa bite d'avant en arrière contre les lèvres douces de sa chatte, son cul étant pressé contre son ventre de plus en plus fort à chaque fois. Il la pencha sur sa bite presque violette, et la tête de celle-ci vint presque toucher son menton. Elle avait l'air terrifiée, comme s'il allait la briser en deux s'il décidait de lui mettre cette chose. loin de tous les garçons du village ? Essaie de te garder pure aussi longtemps qu'il le peut, hein ? » Il rit pratiquement alors que les larmes commençaient à couler sur ses joues, toujours silencieuses.

"Peut-être qu'il aurait dû te baiser tôt... alors ce ne serait pas si mal pour toi"
Il s'écarta d'elle et poussa la tête de sa bite contre sa chatte, ses jambes serrées fermement, ce qui rendait difficile pour lui d'entrer. Il poussa plus fort, ignorant pratiquement sa tentative de le tenir à l'écart.
Elle commença à gémir et à trembler alors qu'il glissait entre ses lèvres et commençait à la pénétrer. Il pouvait à peine entrer la tête de sa bite palpitante à l'intérieur, elle était si serrée et tendue contre lui. Il ricana et l'attira vers lui dans un mouvement rapide et violent.
Le reste des gardes gloussa et l'encouragea. Ils ont tous commencé à se frotter avec leurs gros doigts épais, serrant leurs queues à mesure qu'ils grossissaient.

Les yeux de la fille s'ouvrirent et elle lui cria dessus, essayant de s'éloigner de lui. N'importe quoi pour qu'il se retire d'elle et arrête la douleur. Seulement environ la moitié de sa bite avait forcé son chemin en elle. Il prit un moment pour être immobile en elle, la remplissant à sa limite (une de ses limites, au moins).
Il a commencé à la baiser, la penchant en avant, mettant ses grandes mains sur ses épaules et la claquant brutalement contre lui encore et encore. Il frappait son col à plusieurs reprises, de plus en plus fort à chaque fois. Elle a commencé à s'agiter et à crier et à se tortiller loin de lui, alors il l'a poussée au sol.
Il a écrasé ses genoux sur le dessus de ses jambes écartées et a forcé sa tête contre le sol sur le côté. Toujours en elle, il poussa de plus en plus vite jusqu'à ce que son cul soit poussé en l'air, ses jambes étant tirées de ses articulations dans une douleur atroce. Elle priait silencieusement pour qu'il vienne bientôt et en finisse avec elle.

Il inclina la tête en arrière alors qu'un grognement... un son guttural bas provenait de lui, un son diabolique.
Elle était presque silencieuse maintenant, presque brisée. Ou alors elle pensait.
Il accéléra son rythme, grognant et grognant alors que la moitié de sa queue qui était encore visible se bombait de plus en plus. Il jeta sa tête en arrière et l'attira brutalement par les épaules vers lui alors qu'il jouissait, enfouie aussi profondément qu'il pouvait. Ses yeux se fermèrent et sa bouche se tordit, essayant de retenir ses cris.

La première énorme impulsion de sperme que vous avez pu voir être pompée dans sa petite chatte rose et elle a crié cette fois. Du sperme chaud brûlant pulvérisé dans son ventre, elle pouvait le sentir la remplir. Il est resté pressé contre elle alors qu'une autre charge jaillissante de sperme la traversait et commençait à s'écouler de son trou étiré. Elle se tordait et se débattait sous lui.

Elle pouvait sentir ses crampes à l'intérieur et son ventre était légèrement bombé avec son sperme, même si elle avait l'impression qu'elle allait exploser. Une autre poussée plus petite est venue de la créature alors qu'il fourrait sa bite encore dure contre son col de l'utérus, branchant tout son sperme chaud à blanc dans son ventre.

Ils ont entendu des sabots de chevaux marteler le sol à l'extérieur et le garde a rapidement retiré sa bite ramollie de la fille en ruine. Elle sanglota et se recroquevilla en boule, couverte de sperme et de petites taches de sang sur ce qui restait de ses vêtements.
« Lâchez cette putain de putain de terre ! » Le garde a crié. « Ou je te tire par les oreilles moi-même !

Articles similaires

AU GYM_(1)

L'un des avantages de l'entreprise pour laquelle je travaille est l'adhésion à leur salle de sport. Je m'entraîne 3 à 4 fois par semaine depuis la naissance de notre petite fille. J'avais pris une journée de congé pour emmener notre petite fille chez le médecin pour un contrôle. Tout allait bien alors que nous nous dirigions vers la maison de ma mère. J'ai senti que j'avais besoin de temps seul, alors j'ai demandé à ma mère de garder Heather pour la nuit. Bruce était hors de la ville pour affaires, alors j'ai prévu un film tranquille à la maison. Ma collègue...

3.8K Des vues

Likes 0

Le Coven Partie 1 - Reed_ (1)

Roseau AIDEZ-MOI QUELQU'UN AIDEZ-MOI S'IL VOUS PLAÎT !!! cria une jeune femme alors qu'elle était entraînée par la porte d'entrée par un Jackson souriant. Il la tenait par le cou de son col alors que tout le monde dans la zone de type bar riait et souriait à la pitoyable femme. Elle était attirante, avec des cheveux blonds teints coupés en un bob désordonné et d'immenses yeux bruns. Elle portait une sorte d'uniforme, mais il était tellement déchiré que personne ne pouvait distinguer avec certitude ce qu'il lisait. Elle a paniqué, regardant tout le monde dans la pièce, espérant que quelqu'un...

982 Des vues

Likes 0

Jours dans le dortoir-Partie 1

Eh bien, je vis dans un dortoir universitaire, donc vous pouvez imaginer que je vois, j'entends parler et j'ai BEAUCOUP de relations sexuelles. Je n'ai jamais été une pute mais j'apprécie le corps masculin. L'une de mes séances de baise préférées a eu lieu au cours du premier mois d'université avec mon meilleur ami, Mike. Je suis ami avec lui depuis ma première année de lycée et notre amitié est une amitié que j'apprécie beaucoup. Je suis venu dans le nord (du sud de la Californie au nord de la Californie) pour aller à l'école en août de l'année dernière. J'étais...

558 Des vues

Likes 0

Le nouveau départ de Sarah partie 3

J'enfilai l'imperméable et me dirigeai vers le miroir du dressing. Une poussée d'énergie traversa mon corps alors que je me regardais dans le miroir, debout, nue, portant le manteau et mes bas noirs et rien d'autre. Mes mamelons étaient dressés et tendres et je me sentais comme une femme sensuelle sexy, toute la photo était tellement érotique. Je suis allé au bureau et j'ai récupéré seulement mes clés du bureau et je suis retourné m'asseoir et j'ai attendu la limousine avec Lance et Michigan. Après quelques minutes, le téléphone de Lance a sonné et nous nous sommes levés et nous avons...

2.7K Des vues

Likes 0

My Fun Family (révisé)

Jake s'est réveillé, groggy comme d'habitude, pour un autre samedi ennuyeux à la maison. Ses journées suivaient toujours la même routine pendant les week-ends, et elles étaient particulièrement pires pendant l'été ; bien qu'il ait toujours eu une chose à espérer. Jake baissa les yeux vers la tente formée par ses draps. Son membre épais se tenait comme le support central sans raisonnement derrière son gréeur du matin. Il se pencha et la serra joyeusement puis se leva du lit pour admirer sa fierté. Sept pouces de long et juste près de deux d'épaisseur ; c'était une bonne taille pour un...

1.2K Des vues

Likes 0

QUAND VOUS VOUS AMUSEZ

J'ai toujours aimé les femmes hispaniques. Il y a quelque chose chez eux qui est très exotique et excitant. C'est peut-être une sorte de feu latin; peut être c'est la douce couleur de leur peau sombre ; leurs yeux sombres ... quelque chose ... peu importe ... Ils m'excitent! Il n'est donc pas surprenant que mes yeux soient attirés par la douceur basanée jeune senorita élancée assise sur le siège devant moi. j'ai été la regardant, de temps en temps, depuis que nous avons décollé. Vol de nuit, New York City à Los Angeles, dans un avion qui n'est qu'à moitié...

914 Des vues

Likes 0

ÉCONOMIE DOMESTIQUE_(0)

Andrea Patterson a vérifié son agenda quotidien et a sorti le dossier de Millie Evans. Elle l'ouvrit et le parcourut rapidement, prenant quelques notes sur un bloc-notes jaune qu'elle avait sur son grand bureau. Millie était une bonne élève avec une personnalité agréable et semblait bien se débrouiller en cette dernière année. On frappa à la porte et Millie entra dans le bureau d'Andrea et s'assit en face du bureau. Je viens de parcourir vos dossiers, et il semble que vous réussissiez très bien au lycée, a entonné Mme Patterson, je peux attester du fait que dans ma classe, vous faites...

821 Des vues

Likes 0

Retrouver le chemin du retour, parties 5 et 6 sur 6

Partie V Des parties I à IV : Je suis revenu d'Afghanistan, ayant reçu une balle dans l'épaule et ayant subi deux interventions chirurgicales pour la réparer. J'ai quitté l'armée pour aider ma mère qui avait un cancer de la vessie et j'ai rencontré la lycéenne pour qui j'avais eu le béguin. J'ai découvert qu'elle était mère célibataire d'une jeune fille et j'ai essayé de lui demander de sortir, seulement pour qu'elle m'accuse de la traiter comme quelqu'un qui, à mon avis, ne pouvait pas prendre soin d'elle-même et avait besoin d'être sauvé. Elle s'est rendu compte de son erreur...

729 Des vues

Likes 0

Conte de fées Bloodsport ch. 3

Tout d'abord, permettez-moi de m'excuser sincèrement pour l'attente incroyablement longue entre le chapitre précédent et celui-ci. Tout ce que je peux offrir en guise d’excuse, c’est que la vie peut être en effet une maîtresse cruelle. Peu de temps après avoir commencé à travailler sur ce chapitre, mon ordinateur est tombé en panne et a emporté tout mon travail avec lui, car je suis à la limite de l'analphabétisme informatique et des concepts simples tels que l'antivirus et la sauvegarde de données m'échappent continuellement. Et comme je suis encore assez loin de mon objectif ultime d’auteur/playboy sale et belliqueusement riche, ce...

540 Des vues

Likes 0

Repousser les limites.

J'étais marié à Tina depuis 3 ans. Dès le début, elle m'a surpris avec les jeux auxquels elle jouait. Au début, c'était simplement entrer dans le salon nue en sachant à quelle heure du jour ou de la nuit je serais immédiatement excitée et je la baiserais. Elle le fait parfois quand la télé était allumée et que je regardais mon émission de télé préférée. Elle a dit qu'elle voulait voir si elle comptait plus pour moi qu'une émission télévisée idiote. Juste pour s'assurer que j'étais distrait, elle insistait pour que je m'allonge sur le sol et elle s'asseyait sur mon...

3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.