Distant Love - Part 6.5 - Réfléchissons un instant ici

786Report
Distant Love - Part 6.5 - Réfléchissons un instant ici

Je suis revenu de la salle de bain et je suis tombé sur le lit entre Alex et Mark, je n'avais aucune idée que je finirais par me souvenir de mon premier béguin pour garçon... de toute façon... il fallait que je continue l'histoire...


"Sautons parfois..." dis-je.

"Pourquoi ça !? Que s'est-il passé le matin ?" a demandé Alex.

"Rien d'important... nous nous sommes réveillés, avons parlé de la nuit, avons pris le petit déjeuner... Je suis resté déjeuner et puis je suis rentré à la maison..." dis-je.

"Boooring.." Dit Alex.

« Pourquoi pensez-vous que je saute du temps ? » ai-je demandé en le regardant.

"D'accord... continuez..." dit-il... Mark était probablement à moitié endormi... peu importe... je continuerais à parler de toute façon... je sais être méchant parfois...

=======================================

-6 mois plus tard-

Nous avons continué à faire ces choses, bien sûr... après tout ce temps, nous avons grandi et tout, sans oublier que nous avons commencé à travailler ensemble et j'ai commencé à prendre des cours de Kendo en ville, de temps en temps il se présentait, soit pour « choisir me up" ou seulement pour me regarder me battre.

Je dirais que nous nous sommes incroyablement rapprochés, au point où nous pouvions nous frapper dans les couilles en public et en rire, nous ressemblions à un couple de cinglés comme certaines filles l'ont dit, la phrase principale de Lucas quand il a entendu ça ? "Je m'en fous ! Ce mec est mon frère !", embarrassant... mais drôle... certains ont aussi commencé à penser qu'on sortait ensemble ou quelque chose comme ça... et je ne savais pas en fait... ..ok...nous étions frères mais, les frères ne font pas tout ce que nous faisons...du moins c'est ce que je pensais...je ne savais pas si nous sortions ensemble ou si seulement... des trucs... non pas que je n'aimais pas faire des trucs avec lui... j'adorais ça, j'étais presque sûr que je l'aimais... ça me rappelait un moment particulier où nous nous changions ensemble... dans son chambre dans l'une des nombreuses soirées pyjama auxquelles il m'a invité.


"Tu sais..." dit Lucas. "Il n'y a que deux choses que je pense qui sont girly à propos de toi..." continua-t-il...

"Continuez .." dis-je avec un regard étroit.

"Ta taille, tu as des courbes féminines" dit-il en pointant ma taille.

"Ma taille !? Que diable mec ! Ce n'est pas si différent de la tienne..." dis-je.

"Deuxièmement, ce sont vos sentiments..." dit-il.

"Mes sentiments?" J'ai demandé.

"Depuis que je te connais, je dois te sauver des provocations et de toutes sortes de trucs mec... tu sembles te blesser à chaque fois que quelqu'un dit quelque chose sur toi..." expliqua-t-il d'une manière factuelle... il avait raison... je savais que j'étais comme ça...

"Tu ne devrais pas te soucier de ce que les gens disent... Je veux dire, regarde-moi ! Je suis aussi mince que toi et je ne suis pas si attirant non plus mais je passe avec ce que j'ai" dit-il en pointant ses yeux.

"Tu as de la chance, tu as de jolis yeux... Je n'ai rien..." dis-je vraiment déçu.

"Comment ça tu n'as rien ? Tu sais manier une épée, tu parles assez bien l'anglais pour être le meilleur de la classe dans ce domaine, tu es cool et regarde-toi, regarde ! Regarde !" dit-il en s'approchant.

"Et moi?" J'ai demandé.

"Wow mec... attends..." dit-il en soulevant mes manches et en pressant mes bras. "Est-ce que tes biceps poussent? Hein? Hein? Wow mec ... tu dois te sentir parfois ..." a-t-il dit. Cela m'a fait me sentir mieux avec moi-même, il savait comment faire ça...

« Hé ! Pas assez fort près de toi ! J'ai dit en lui tapotant le ventre, il l'a forcé à faire apparaître un pack de 4, c'était marrant, on a ri de la situation et après ça j'ai décidé que je m'occuperais de mon dos, peu importe le fait que Lucas soit là pour aider moi... et j'ai plutôt bien fini, à l'exception du fait que j'étais toujours aussi timide que possible.

Au fil des semaines, Lucas a fait plusieurs tentatives pour avoir une petite amie, dérangeant constamment les filles, c'était... irritant... Je ne sais pas si j'étais jaloux de lui ou quoi que ce soit mais quand il se rapprochait de quelqu'un sinon je paniquerais parce que j'avais l'habitude d'être ignorée... mais pas par lui ! J'ai même pensé que j'étais ennuyeux, si nous n'étions pas "NOUS" alors pourquoi devrais-je m'en soucier ? Et voilà... je suis tombée amoureuse de lui... je ne savais pas trop comment gérer la douleur dans ma poitrine... comment lui dire que je l'aimais vraiment, comment réagir s'il disait oui ... s'il disait non... si je finissais par perdre son amitié... ou même passer à une prochaine étape de la relation... il plaisantait même parfois sur le fait que nous étions des petits amis mais il fuyait toujours le sujet après que j'ai fait un commentaire à ce sujet...

J'ai décidé de lui parler une fois que nous étions tous seuls... donc après un bon cours d'anglais avant le goûter... je l'ai gardé en classe pendant que tout le monde partait.

"Je dois te parler" dis-je, vraiment sérieux.

« Bien sûr, qu'est-ce que c'est ? » Il a demandé.

"Je suppose... nous devrions parler en privé... mais définitivement aujourd'hui" dis-je.

"Ok...passe par chez moi aujourd'hui plus tard alors..." dit-il en prenant son portefeuille.

"Bien sûr... je serai là..." dis-je en partant avec lui.

Plus tard, comme promis, je me suis présenté chez lui, j'ai rencontré sa mère qui partait avec son père, ils m'ont dit de "prendre soin de lui", évidemment, ils ne savent pas ce qui se passe à l'école... mais je a dit "ok" et est entré, il jouait sur sa PS3, torse nu comme d'habitude, je me suis assis là, attendant maladroitement qu'il finisse le jeu, et une fois qu'il l'a fait, il m'a regardé poser la manette.

« Alors… de quoi voulais-tu parler ? Il a demandé.

"A propos de nous..." dis-je. "Je sais que nous sommes comme des frères mais... qu'en est-il maintenant... ? Je ne pense pas que des frères fassent ce que nous faisons... que sommes-nous ?" J'ai demandé.

« Tu veux savoir si nous… sortons ensemble ? Il a demandé.

"Ouais..." ai-je répondu... j'étais nerveuse de répondre à sa réponse... à la pire des chances... il me chasserait de sa maison et me dirait de ne plus jamais regarder son visage...

"Non..." dit-il en se levant. "Nous ne sortons pas ensemble..." continua-t-il en se rapprochant, je baissais les yeux un peu déçue...il continua à se rapprocher et s'assit sur le lit près de moi.

"Désolé mais nous ne sortons pas ensemble... mais... ça ne veut pas dire... que je ne t'aime pas vraiment mon frère..." dit-il en posant sa main sur mon épaule.

"Mais je... j'aime..." essayai-je de dire.

"Tu m'aimes... je sais... je sais..." dit-il en mettant sa main sur sa tête et en la grattant...

"Tu fais?" J'ai demandé.

"Bien sûr que je sais... et... A ma manière... je t'aime... mais je n'en suis pas encore là..."

"Que veux-tu dire?" J'ai demandé.

"Je veux dire que tu peux m'aimer maintenant... mais ce ne sera pas de moi que tu écouteras 'je t'aime'... si tu veux... je peux même t'aider à trouver cette personne... .qu'il s'agisse d'un garçon ou d'une fille... mais... je ne suis pas prêt pour une relation... du moins... pas... une comme celle-ci...", a-t-il déclaré.

"J'ai compris..." dis-je.

"Pourtant... comme je l'ai dit... ça ne veut pas dire... que je ne t'aime pas..." dit-il en s'approchant à nouveau et en embrassant mes lèvres, puis il la rompit. "Je t'aime... mais à ma manière..." dit-il.

« Je t'aime quand même tu sais… » dis-je en l'attirant pour un autre baiser… romantique ? Ouais.. Nouveau ? Ouais! Chaud..? Bien sûr!

Il a commencé à me déshabiller pendant que je faisais de même en baissant son short et son boxer... et en un rien de temps... nous étions nus... l'un sur l'autre... son corps était incroyablement chaud... j'ai aimé... comme c'était bon sur la mienne... comment sa langue faisait toujours un chemin parfait dans ma bouche, comment sa bite palpitait toujours contre la mienne... j'ai décidé de le faire... je me suis retourné , ma tête face à sa bite avant que je puisse l'engloutir avec ma bouche... c'était super... ça sentait super... c'était super... c'est ça la passion...

J'ai continué à sucer et à sucer, puis je l'ai senti aussi prendre ma bite dans sa bouche et la sucer, je n'ai pas pu m'empêcher de laisser échapper un gémissement, il a couru une main sur mon dos en glissant vers mon cul et en le serrant, l'autre ma main était à l'arrière de ma tête, me forçant à se rapprocher de sa bite, j'étais presque bâillonné... mais c'était tellement bon que je ne pouvais pas m'arrêter... J'ai attrapé sa bite et j'ai commencé à la lécher de haut en bas, de sa couilles jusqu'à ce que la tête absorbe autant de liquide que possible, je pouvais dire qu'il en adorait chaque seconde... et moi aussi...

La prochaine chose que j'ai ressentie a été son doigt glissant lentement sur ma fesse et pénétrant à l'intérieur... profondément... profondément... Je gémis avec cette sensation intense alors que je suçais de plus en plus fort, je pouvais dire qu'il approchait... il suçait et le doigt m'a baisé pendant plus de 5 minutes avant que je ne puisse plus me tenir debout ... Je suis venu sur lui et il a retiré son doigt de moi, m'a mis sur mes mains et mes genoux et a touché le bout de sa bite contre mon cul .. .En fait, je pensais qu'il allait me baiser juste là... mais non... il y a frotté sa bite... puis a commencé à se branler en venant sur mon dos... c'était... inattendu... mais c'était plutôt bien...

"Pourquoi... tu n'as pas..." demandai-je en haletant fort.

« Je ne suis pas… celui… et tu le sais… » dit-il en tombant sur le lit en haletant également… « Mais… c'était bien… ? Il a demandé.

"C'était... plutôt bien..." dis-je.

"Qu'est-ce que tu veux faire maintenant...?" dit-il en se levant.

"Prends un bain..." dis-je en sentant mon dos collant.

« Ouais ! Bon choix ! Dit-il en m'aidant à me lever et en m'accompagnant jusqu'à la salle de bain.

Quelque temps plus tard, après le bain, on a joué un peu et puis j'étais prêt à rentrer à la maison... Les semaines suivantes se sont déroulées normalement... c'est là que mon père a eu l'offre d'emploi à San Diego... alors on allait déménager une fois l'école terminée... j'étais déprimé à cause de ça... je savais que je ne verrais plus mes amis... surtout Lucas... je lui ai dit ça... et il a eu une sorte de triste aussi... mais il essayait d'être dur pour nous deux...

La fin de l'école était proche... et une fois que j'en avais fini avec l'école, je devais encore terminer les cours de Kendo au centre-ville avec un tournoi régional... ma famille et mes amis étaient là pour m'encourager... j'ai fini par battre tous les gars qui se sont opposés à moi... peut-être que la chance... peut-être que j'étais vraiment bon... mais ça n'a plus d'importance... j'ai gagné le tournoi... et j'ai eu mon prix... un Noir Épée en acier, de la fête de célébration nous allions tout droit à l'aéroport... c'est là que Lucas et moi nous sommes dit au revoir...

Je me tenais à l'entrée de départ... Lucas est venu vers moi... il était en fait le seul à avoir insisté pour venir avec ses parents... ses parents parlaient à mes parents, j'étais seul à parler à Lucas...

"Alors... je suppose que c'est ça..." dis-je.

"Ne donnez pas l'impression que nous n'allons plus nous revoir...", a-t-il dit.

"Mon erreur..." dis-je en lui souriant.

"N'oublie pas de t'entraîner... tu as un avenir avec cette épée... et... n'oublie pas de t'entraîner pour devenir plus fort..." dit-il.

"Je ne l'oublierai pas... Je promets..." Je lui tendis la main... il s'approcha simplement et me fit un câlin... J'avais l'impression qu'il pleurait... c'était en fait la première fois que je l'ai vu pleurer...

"Et ne m'oublie pas..." dit-il.

"Comme si j'allais oublier mon grand frère..." dis-je.

".....Tu te souviens...quand...j'ai dit que je ne pouvais pas être à toi...?" dit-il en reculant.

"Oui... et je suis d'accord avec ça... pour de vrai..." dis-je.

"Je suis nerveux... Je ne suis pas prêt pour une relation... mais je vais vous dire quelque chose..." a-t-il dit.

"Je t'écoute..." dis-je.

"Si jamais je veux sortir avec un garçon... j'attendrai..." dit-il. "Parce que je veux que tu sois mon premier... pas maintenant... mais dans le futur..." dit-il. Cela m'a rendu complètement heureux!

« Bien sûr ! Et quand tu seras prêt pour ça… fais-moi savoir… marché ? demandai-je en lui tendant à nouveau la main.

"Accord!" dit-il en me serrant la main. J'ai senti quelque chose entrer dans ma main... il m'a regardé et m'a fait un clin d'œil... J'ai lâché prise et j'ai mis mes mains dans ma poche... il était temps de partir... nous nous sommes dit au revoir et j'ai enfin pu entrer dans le avion...

Pendant mon long... LONG voyage... quand mes parents dormaient... j'ai eu la chance de lire enfin ce qu'était cette note... Je l'ai ouverte et j'ai souri avec ce qui y était écrit...

==================================

« Qu'est-ce qu'il a écrit ? a demandé Alex. J'ai ouvert mon portefeuille et j'ai pris la note à l'intérieur à sa surprise et à celle de Mark.

" 'Je t'aime... mais à ma façon...' " Alex a lu la note à voix haute, j'ai souri à ça...

"Il doit vraiment t'aimer..." dit Mark.

"Je lui parle encore... je ne peux le voir que comme mon grand frère... rien de plus... du moins... plus maintenant..." expliquai-je.

« Vraiment ? Tu es sûr ? a demandé Alex.

"Ouiiii... mais maintenant tu sais pourquoi je ne te raconte pas des trucs de mon passé..." dis-je.

"Ouais... parce que tu étais ennuyeux..." dit-il en me frappant avec un oreiller.

"Espèce de petit..." dis-je en jetant l'oreiller contre lui et en reprenant la note.

« Ah ! Tu veux la guerre ! ? Ok alors ! Mark ! Attrape-le ! Il a crié.

« 2 contre 1 ? Ok... Apportez-le ! » dis-je en me jetant contre eux en les chatouillant jusqu'à ce qu'ils lâchent les oreillers.

"Game over" dis-je alors que je me mettais entre eux et tirais les couvertures sur nous en les tenant tous les deux immobiles. " L'heure de dormir!" J'ai dit alors qu'ils se disputaient et luttaient contre moi... mec... j'aime ces garçons...


-=Partie suivante : retour à l'intrigue d'origine !=-

Articles similaires

L'histoire de Laura (pour les femmes)

L'histoire de Laura Mon nom est Laura. Je travaille dans ce cabinet d'avocats depuis 6 mois maintenant. Je suis un employé de bureau de base, je réponds au téléphone et j'effectue des travaux de bureau légers. C'est un travail facile, puisque je vais à l'université 2 soirs par semaine. Ma meilleure amie de travail est Lissette, c'est une femme portoricaine mariée âgée d'environ 40 ans. C'est tellement amusant de parler avec elle. Elle est tellement sauvage et adore parler de sexe ! Je pense qu'elle pense que je suis trop innocent puisque je viens d'une famille très religieuse. Parfois, je me...

855 Des vues

Likes 0

Le monde caché du monde sorcier, livre:1 ch:2 retour au bain

L'histoire est écrite par mon ami et moi, actuellement nous essayons de faire un meilleur travail de relecture, mais nous recherchons toujours quelqu'un pour nous aider. Les 2 prochains chapitres après cela auront plus de personnages de la série, n'hésitez pas à suggérer des relations ou des fétiches que vous aimeriez voir. Retour au bain Hermione s'assit en cours de potions, sa culotte manquait toujours, quelqu'un l'avait prise dans la bibliothèque. Le cours commença et Harry lui demanda si elle allait bien. « Oui, je vais bien, juste un peu secoué. Quelque chose est arrivé? Non, j'ai juste couché avec un...

3.7K Des vues

Likes 0

Faire jouir notre fille

Faire jouir notre fille Histoire #100 …..Je suis Lynn, j'ai les mêmes envies que ma mère. Maman (Dee Dee), frère Ken et moi-même avons tous ce truc et aimons nous sentir bien. Nous l'avons nommé en plaisantant Feel-itis. Cela nous a tous amenés à avoir des relations sexuelles les uns avec les autres. …..Maintenant, j'avais une fille Vicky. J'ai décidé de ne pas sentir Vicky grandir pour qu'elle puisse se développer à sa manière. Son anniversaire aujourd'hui signifiait qu'elle avait l'âge légal maintenant. C'était dur de lutter contre l'envie que j'avais de sentir son corps. Elle avait déjà un corps chaud...

3.1K Des vues

Likes 0

Changer les réalités (Partie 3)

Salut les gars et les filles! C'est Chase. Vous savez, la personne dont parle cette histoire. Je sais ce que vous pensez - Cela ne peut pas être réel. Eh bien, laissez-moi vous assurer que c'est absolument le cas. Je ne peux pas vous le prouver, à moins que nous ne nous rencontrions un jour et même alors, je devrais vous redire toute l'affaire. C'est quelque chose que je ne suis pas très susceptible de faire car toute exposition de qui et de ce que je suis pourrait conduire à ma capture par quelqu'un souhaitant me transformer en une sorte de...

1.8K Des vues

Likes 0

Aller de l'avant - Chapitre 3

Passer à autre chose chapitre 3 Le temps semblait figé. Le regard de choc et d'horreur sur le visage d'Evelyn était juxtaposé aux restes humides de mon sperme sur ses joues et son menton. Ma bite est tombée de ma main et j'ai eu l'impression que ma tête bougeait dans la mélasse alors qu'elle se tournait lentement vers l'entrée de la salle de bain. On dirait que vous avez fait beaucoup de choses tous les deux, dit nonchalamment M. Clark avec un léger sourire, regardant autour de la salle de bain comme s'il cherchait d'autres membres de notre petite fête. Je...

1.2K Des vues

Likes 0

Mon amour japonais partie 9

My Japanese Love Part 9: Les malheurs d'Alicia Dans les jours qui ont suivi, j'ai commencé à imaginer ce que serait mon enfant. C'est bon de savoir que dans tout le chaos qui s'est produit dans ma vie, il en est sorti du bien. Akira et moi sommes follement amoureux et nous allons avoir un bébé. Nous avons dit à ses parents qui étaient extrêmement heureux pour nous, mais comme nos vies ont changé pour le bien, Alicia a changé pour le mal. Alors que je fais des travaux de jardinage, je remarque qu'Alicia met en place une pancarte de vente...

1K Des vues

Likes 0

Regarder et faire

REGARDER ET FAIRE John sentait qu'il avait fait une très bonne affaire. Lorsqu'il a emménagé dans cet immeuble, il a rencontré et parlé avec le propriétaire, et a convaincu cet homme de le laisser servir de concierge/gardien/gestionnaire résident, faisant tout ce dont l'immeuble avait besoin pour 200 $ par mois de réduction sur le loyer plus les dépenses. Normalement, cela ne prenait que quelques heures par mois de son temps libre, et s'il devait travailler pendant cette journée en semaine, son emploi du temps de technicien de laboratoire dans une entreprise pharmaceutique pouvait être ajusté - la plupart des choses pouvaient...

404 Des vues

Likes 0

Tim, l'adolescent partie XV

Remarque : - Je ne suis PAS l'auteur ! Il y a plusieurs auteurs en fait, je ne suis pas sûr que l'un d'entre eux soit le créateur, mais je sais que ce n'est pas moi. Je partage simplement cette belle histoire avec vous tous parce que je ne l'ai pas vue ici. Maintenant, à l'origine, tout allait être composé de 9 parties, mais… Quelqu'un a dit que la première était trop longue, j'ai donc décidé de diviser tout cela en messages plus petits. J'ai pensé essayer un look et une structure de phrase différents pour ce chapitre, s'il vous plaît laissez-moi savoir comment vous...

2.6K Des vues

Likes 2

La boutique du coin, deuxième partie

La première partie est ici : sexstories.com/story/82788/ Il regarda sa montre, elle serait bientôt là. C'était environ une semaine plus tard, j'étais dans son magasin, maman m'avait envoyé chercher la nourriture dont nous avions besoin pour le week-end. Après avoir tout sonné dans la caisse et mis tous les articles dans trois grands sacs en plastique. Il m'a dit: Tu me dois encore beaucoup d'argent, tu devras aller dans l'arrière-salle aujourd'hui Choqué, j'ai bégayé. Non. S'il vous plaît M. Hassan, je ne veux pas faire ça Il attrape mon bras, me disant; Tu n'as pas le choix ma fille...

2.4K Des vues

Likes 0

Confession à papa_(2)

J'ai quelque chose à te dire papa, mais je ne peux pas juste le dire, je dois te dire d'autres trucs avec ça, d'accord ? Mais j'y arriverai, promis. La maison était calme. Tu étais au travail depuis plusieurs heures et j'avais déjà fini mes corvées. Notre chambre était propre, la vaisselle rangée, le linge plié... et je m'ennuyais. J'étais allongé sur le canapé en pensant à toi et j'étais tellement excité que même si je sais que je n'en ai pas le droit, j'ai commencé à me toucher. Je voulais la bite de papa mais tu ne serais pas à...

3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.