Un garçon rencontre des histoires qui changent l'homme |Atchy|

1.1KReport
Un garçon rencontre des histoires qui changent l'homme |Atchy|

Ses yeux s'écarquillèrent alors que l'étreinte de sa main sur son membre palpitant était finalement devenue trop forte. Un pantalon bas mais frénétique poussé de sa poitrine alors qu'il regardait l'organe très dressé dans ses mains. Un petit sourire chaleureux jouant sur ses lèvres alors que sa main droite l'enveloppait si bien, la main gauche agrippant ses testicules fermement. Il se mordit un peu la lèvre, la peau légèrement bosselée à l'endroit où ses dents entraient en contact, la peau tout le long de ses abdominaux inférieurs et de son bassin picotait de chair de poule. Sa tête pleine de cheveux roux légèrement bouclés pressant durement contre l'oreiller alors qu'il commençait à tirer joyeusement sa charge le long de sa poitrine. Son corps se desserra finalement et il se reposa contre son oreiller. Cette chose de masturbation dont son frère aîné Ricky lui avait parlé était incroyable, Atchy n'ayant que 13 ans ne l'avait pas fait plus de deux fois maintenant.

Un jour, Atchy marchait joyeusement dans le couloir de la maison de sa famille. Il était environ neuf heures lorsque sa mère éteignait toujours la télévision et l'envoyait au lit. Il laissa légèrement glisser ses doigts le long du mur pendant qu'il voyageait, un étrange grognement s'éleva de la petite ouverture de la porte de son frère. Atchy s'arrêta et tourna lentement ses pieds pour pointer la porte juste à sa gauche, une main posée sur le cadre de la porte et l'autre sur le dos de la porte. Ricky était assis sur sa chaise, une de ses mains agrippant fermement son mamelon et l'autre bougeant plus vite qu'Atchy ne pouvait le croire. Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'il réalisa soudain qu'il y avait une odeur étrange dans l'air qui lui faisait plisser le nez, mais une pression étrange s'accumulait dans son short à carreaux. Il baissa les yeux et vit que son jeune membre avait commencé à durcir, il laissa échapper un petit souffle tremblant alors qu'il regardait son frère. À ce moment-là, Ricky faisait face sur le côté maintenant, caressant sa bite dure de dix-neuf ans vers son lit. "Oh.. Putain oui.." Il respira alors qu'une main descendait pour sembler disparaître entre ses jambes qui tremblaient fort, il gémit brusquement alors que son sperme jaillissait comme une fusée sur sa poitrine. Atchy se leva d'un bond et se cogna contre la porte en le faisant, son frère tournant la tête pour voir ce qu'il y avait là ; ce qui a fait courir Atchy dans sa chambre et claquer la porte. Cette nuit-là, son frère est entré dans sa chambre et lui a dit de ne pas paniquer, tout le monde le fait et lui a tout expliqué.

Il laissa échapper un léger soupir alors qu'il s'était douché et était redressé, dessinant légèrement sur la table de la cuisine. Leur oncle Pat venait passer la nuit et allait surveiller Atchy pendant quelques heures pendant que son frère et ses parents sortaient pour faire des choses séparées. Atchy détestait toujours être laissé de côté pour une raison ou une autre, et il protesta gravement qu'à présent il était certainement assez vieux pour se surveiller. Mais ses parents étaient des yuppies paranoïaques qui n'accepteraient rien de tout cela, ne laisseraient jamais Ricky seul jusqu'à l'âge de seize ans et Atchy ne serait pas différent. Il était assis là à dessiner alors que son frère était déjà parti, ses parents sortant. "Pat sera là, tu ne seras pas seul une minute." Ils hochèrent la tête et entrèrent dans le garage, il put entendre la porte s'ouvrir en grinçant. Avec un petit froncement de nez en signe de désapprobation, il posa son crayon et courut dans le salon, sautant par-dessus le dossier du canapé pour atterrir avec un plop. Il sourit et alluma la télévision qui prenait toujours un moment pour s'allumer, il regardait son pantalon alors qu'il se réchauffait. Sa main droite glissa pour frotter légèrement son entrejambe, appuyant fortement mais se déplaçant très lentement. La télé s'est finalement allumée et c'était un film d'action que son frère avait laissé avant de partir, Atchy haussa les épaules et le regarda. La porte s'ouvrit, il ne prit pas la peine de se retourner, il savait qui c'était. « Salut petit homme… » dit son oncle en s'asseyant sur le canapé à côté de lui. « Hey oncle… » ​​Il soupira alors que sa main travaillait toujours rudement sur son pantalon, les yeux de Pat s'ouvrant un peu lorsqu'il le remarqua.

Un sourire narquois se remplissant sur son visage alors qu'il était déjà dur rien qu'en sachant qu'il allait être seul avec son fils frère pendant si longtemps. Sa langue glissa de ses lèvres pour les effleurer alors qu'il regardait avidement le petit garçon. « Tu… t'amuses là petit neveu ? Il déglutit alors que sa main se déplaçait pour effleurer légèrement la poitrine du garçon jusqu'à l'endroit où se trouvait sa main, saisissant son paquet légèrement dur. « Je… Euh… Oncle… ? Les yeux d'Atchy s'écarquillèrent alors que ses mains bougeaient pour repousser les siennes. « Oh non mon garçon… Ne t'inquiète pas… Oncle Pat prendra soin de toi… » Il gloussa légèrement alors que ses bras bougeaient pour tirer le garçon sur son dos. Le corps d'Atchy se tortilla durement et ses mains se déplaçaient pour s'agripper au canapé pour la vie. « C'est… c'est faux… je ne sais pas… » Pat haussa les épaules et déchira le pantalon du garçon, ses mains saisissant instantanément son petit pénis et le caressant fort. « Asseyez-vous là et taisez-vous mon garçon, vous étiez en train de faire quelque chose de grossier et de méchant maintenant… Je dois vous le faire. Il sourit en voyant la peur remplir les yeux de ses neveux, sa tête s'abaissant pour aspirer profondément les garçons de cinq pouces dans sa bouche. Les mains d'Atchy s'agrippèrent aux cheveux de l'homme, le tenant fermement alors que son corps tremblait et bougeait tout seul. « Oh… Oh non… » Atchy gémit légèrement car il n'avait jamais ressenti cela auparavant, ses hanches s'enfonçant dans la bouche brûlante de son oncle. Pat a glissé sa tête en arrière pour baver sur son doigt puis l'a pressé contre le petit cul du garçon et l'a forcé en lui. Atchy s'enferma durement et trembla, les cris le laissant sur non et aïe.

Pat gémit fort et suça la tête de la bite du garçon, la petite quantité de sperme qu'il avait jaillit dans sa bouche. "Putain.. Comme ta mère.. Tu adores ça." Il sourit et baisa le cul du garçon sans relâche avec son doigt plusieurs fois. Il a secoué et a dit "Non, pas plus s'il vous plaît." Encore et encore alors que son oncle se levait maintenant et ouvrait son pantalon, son membre de près de cinq pouces d'épaisseur mais de six pouces tombant devant son visage. "Ouvre ta bouche mon garçon.." Dit-il et attrapa l'arrière de la tête du garçon, forçant sa bite trop épaisse dans sa bouche. Il gémit et bâillonna tandis que Pat le forçait à en prendre la moitié dans sa bouche pendant quelques instants. Il hocha la tête et gémit joyeusement alors qu'il tirait le petit garçon de sa bite dure. "Tu te retournes maintenant.." Exigea-t-il et retourna le garçon sur le dos, son grand corps se remplissant derrière lui et frottant sa queue trempée de salive contre le petit pli. Atchy agrippa le canapé durement et plaida non encore et encore. Pat a craché sur son trou du cul et a attrapé presque toutes ses cuisses dans chaque main et l'a tiré vers le bas sur la tête. Il cria fort alors que son oncle le violait sans aucun remords. Pat gémit joyeusement alors qu'il poussait la tête contre le pli jusqu'à ce qu'il éclate finalement, la tête enfoncée profondément à l'intérieur. Atchy souffrait tellement qu'il ne bougeait même plus maintenant, il était juste allongé face contre terre avec une bite dure comme de la pierre. Pat a utilisé le corps d'Atchy comme manchon humain pour baiser sa queue. Finalement, tirant son sperme au plus profond de lui, il retira délicatement le garçon de lui et le porta au lit. Il sourit et allongea le garçon, frottant sa bite sur sa bouche et la baisant alors qu'elle était ouverte. Poussant encore et encore, faisant entrer sa bite dans la gorge du garçon, ce qui était facile maintenant qu'il dormait. Il gémit brutalement et serra les cheveux du garçon alors qu'il tirait une autre salve de sperme dans sa gorge. Satisfait, il se retira et frappa sa bite sur sa joue plusieurs fois avant de tirer sa couverture sur lui et de sortir de la chambre des garçons.

Articles similaires

Mon meilleur ami_(11)

Moi et ma meilleure amie, Sophie, nous nous connaissons depuis la première année de lycée. Nous étions tous les deux assez bruyants, et je pense que c'est ce qui nous a réunis. La première pensée qui m'est passée par la tête quand j'ai vu Sophie pour la première fois, c'est à quel point elle était belle. Elle était maigre mais athlétique, avec de longs cheveux blonds et des yeux bleus glacés. Elle est venue directement vers moi et s'est présentée. J'étais tellement surprise que le premier jour, quelqu'un d'aussi magnifique me parlait, mais je n'ai pas laissé passer l'occasion, alors je...

2.8K Des vues

Likes 0

La vérité sur Nikki - pt9

La vérité sur Nikki - pt9 - Le jeu de la vie Remarque : Encore une fois, j'ai changé les noms des hommes avec qui je suis sorti depuis le moment où j'ai déménagé à Seattle et par la suite. Ces articles de journal ont pour but de raconter mon histoire, pas d'embarrasser les hommes avec qui j'ai passé du temps au fil des ans. Mon téléphone a sonné vers 18 heures vendredi soir ; c'était un autre homme qui demandait un « rendez-vous » pour le lendemain soir. Pendant que nous faisions les préparatifs, il m'a dit où être, quoi...

3K Des vues

Likes 0

Ma belle-fille sans-abri Partie 3

Alors que Chelsea était au lit avec nous, quelque chose s'est réveillé en elle. Elle ne voulait plus des femmes de son âge. Elle les voulait jeunes. Elle voulait des adolescents. Le frisson d'être le premier pour quelqu'un était écrasant. Et l'excitation de voir son petit ami faire éclater la cerise de Ronnie était presque plus qu'elle ne pouvait supporter. Elle savait que les répercussions de se faire prendre étaient graves, mais maintenant elle avait un jeune de 16 ans qui pouvait l'aider. Cela pourrait être très amusant. Ronnie était allongée dans son lit, la tête appuyée sur la poitrine de...

3.1K Des vues

Likes 0

Officier supérieur

Enseigne, il vaut mieux avoir une très bonne raison pour que vous soyez ici L'enseigne Philips n'avait pas de bonne raison d'être dans le salon des officiers, il sentit son cœur tomber dans ses bottes de combat Tourne-toi quand je te parle Enseigne L'enseigne Philips s'est lentement retournée, ses épaules s'affaissant légèrement dans la défaite, quand il a vu qui l'a confronté, il a tout oublié des vraies raisons d'être ici, en fait, il a pratiquement tout oublié « Alors Enseigne, qu'est-ce que vous foutez ici dans le salon des officiers ? » Capitaine Jean Harigan, la seule femme officier sur le navire et...

2K Des vues

Likes 0

Changer les réalités (Partie 3)

Salut les gars et les filles! C'est Chase. Vous savez, la personne dont parle cette histoire. Je sais ce que vous pensez - Cela ne peut pas être réel. Eh bien, laissez-moi vous assurer que c'est absolument le cas. Je ne peux pas vous le prouver, à moins que nous ne nous rencontrions un jour et même alors, je devrais vous redire toute l'affaire. C'est quelque chose que je ne suis pas très susceptible de faire car toute exposition de qui et de ce que je suis pourrait conduire à ma capture par quelqu'un souhaitant me transformer en une sorte de...

2K Des vues

Likes 0

Asmodeus - Démon de la luxure : Partie 8

A/N – Mes chers lecteurs ! Merci à tous ceux qui sont restés fidèles à moi et à cette histoire depuis si longtemps. Je m'excuse sincèrement pour l'attente entre ce chapitre et le précédent; J'écris vraiment dès que je le peux. Je doute qu'un seul chapitre vaille la peine d'attendre une année entière, mais comme pour tout ce que j'écris, j'ai versé mon âme dans la partie 8 et j'espère sincèrement que vous apprécierez sa lecture. Comme toujours, veuillez noter, commenter et m'envoyer un e-mail ! J'aime avoir de vos nouvelles les gars et je répondrai à chaque e-mail. Bonne année! Acclamations...

1.8K Des vues

Likes 0

Aimer Honorer et Obéir

Le jour où j'ai rencontré cette beauté parfaite, je me devais de l'avoir. Tinya et moi sommes sortis ensemble pendant plusieurs semaines avant même que j'essaye d'avoir des relations sexuelles avec elle. Je ne voulais pas prendre le risque de la rendre folle. J'ai eu la nuit où j'ai décidé de planifier mon déménagement. Le restaurant était très cher. Bonne nourriture et vin. Ambiance merveilleuse. Elle était en retard pour me rencontrer, mais quand elle est arrivée, j'ai tout oublié de son retard. Ses longues jambes de danseuse étaient soulignées par des talons de 5 pouces. Cela la rendait presque aussi...

1.5K Des vues

Likes 0

Camp pervers jour 2

Veuillez lire la première partie. Cela fait des années que j'ai écrit la première partie... Le lendemain, ses mains étaient guéries et n'avaient plus du tout besoin de mon aide. J'avais dormi tard après m'être foutu de moi-même. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit un tel pervers. Je savais que j'en étais une mais je ne la connaissais pas. Elle ne s'est pas comportée différemment ou n'a pas été surprise de ce qui s'était passé la veille. Je ne savais même pas ce que c'était censé être à partir de maintenant. J'ai essayé de tester les eaux. Comment vont...

1.2K Des vues

Likes 0

My Fun Family (révisé)

Jake s'est réveillé, groggy comme d'habitude, pour un autre samedi ennuyeux à la maison. Ses journées suivaient toujours la même routine pendant les week-ends, et elles étaient particulièrement pires pendant l'été ; bien qu'il ait toujours eu une chose à espérer. Jake baissa les yeux vers la tente formée par ses draps. Son membre épais se tenait comme le support central sans raisonnement derrière son gréeur du matin. Il se pencha et la serra joyeusement puis se leva du lit pour admirer sa fierté. Sept pouces de long et juste près de deux d'épaisseur ; c'était une bonne taille pour un...

1.2K Des vues

Likes 0

QUAND VOUS VOUS AMUSEZ

J'ai toujours aimé les femmes hispaniques. Il y a quelque chose chez eux qui est très exotique et excitant. C'est peut-être une sorte de feu latin; peut être c'est la douce couleur de leur peau sombre ; leurs yeux sombres ... quelque chose ... peu importe ... Ils m'excitent! Il n'est donc pas surprenant que mes yeux soient attirés par la douceur basanée jeune senorita élancée assise sur le siège devant moi. j'ai été la regardant, de temps en temps, depuis que nous avons décollé. Vol de nuit, New York City à Los Angeles, dans un avion qui n'est qu'à moitié...

897 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.