Petite fille republiée

709Report
Petite fille republiée

Cette histoire ne m'appartient pas, je l'ai trouvée en ligne et je voulais la partager



Il mit la petite fille dans son parc avec fermeté mais douceur. Elle fit la moue. "Daaaaddy", gémit-elle.

«J'ai des choses à faire, Holly. Je reviens dans un moment. Finissez d'abord votre lait. » Dit-il fermement, et il lui effleura le front.

Il savait que sa petite fille détestait boire son lait seule sans lui, mais il avait besoin de finir cette chanson pour pouvoir passer du temps avec sa petite fille sans aucune interruption au fond de son esprit. Il ignora son visage de nuage d'orage et quitta tranquillement la pièce.

Holly frappa du pied avec frustration. Elle détestait ne pas boire son lait avec lui ! Elle adorait ses repas quotidiens, allongée sur ses genoux, blottie dans ses bras grands et forts, sa main caressant son front et ses cheveux, blottie contre sa poitrine. Elle savait qu'il y avait toujours un autre moment, mais papa savait à quel point elle détestait ça, et même si elle savait qu'il devait précipiter la chanson… Elle grommela et rongea le téton, en sirotant de temps en temps. Elle jouait distraitement avec les petites voitures, les dinosaures et les poupées que son père lui avait achetées, les jambes croisées sur la moquette. Elle soupira et continua à boire sans enthousiasme. Une sale pensée lui traversa l'esprit, elle pensa à papa doigtant son petit chaton et elle commença à frotter sa couche contre le tapis. Holly s'est ennuyée et s'est arrêtée, se laissant tomber contre le sol, maintenant encore plus agitée et grincheuse.

Pendant qu'elle aidait Luke Skywalker à distancer l'empereur Zurg, papa revint dans la pièce et s'agenouilla sur le sol, penché sur son parc. Holly leva les yeux et regarda ses jouets.

"Tu m'ignores maintenant?"

Elle n'a rien dit.

"Tu n'as même pas fini ton lait." Il haussa un sourcil en direction de la bouteille à moitié vide.

Holly haussa les épaules.

"Allez, gamin," dit-il en la soulevant par la taille et en l'embrassant sur le front. Elle s'adoucit et passa ses bras autour de son cou, des frissons parcourant sa colonne vertébrale. Il prit la bouteille vide et s'assit au milieu de son lit, la plaçant sur ses genoux. Elle blottit instinctivement la base de son cou avec ferveur tandis qu'il lui grattait le dos. "Tu es tellement, tellement, tellement collant", remarqua papa alors qu'elle se recroquevilla plus fort sur ses genoux. Il prit le biberon et commença à la nourrir pendant qu'elle prenait le mamelon entre ses lèvres.

Papa sentit tous les muscles de son corps se détendre et sa respiration ralentit à un rythme régulier et lent contre ses bras, sa forme recroquevillée d'un côté contre son corps pour montrer un seul œil le regardant avec adoration, calmement et avec confiance. Papa savait que c'était un aveu de sa propre soumission, qu'elle était impuissante, sans barrière, et Holly s'est donnée à lui, pour lui. Elle était à lui, et d'une certaine manière, il était à elle – en plus d'être son meilleur ami, son petit ami et son amant, il était son protecteur, son guide et surtout son père.

Elle finit son lait et s'interrompit, s'essuyant la bouche contre sa chemise. Il grimaça et retira sa chemise alors qu'elle souriait effrontément. Holly blottit à nouveau son corps et se leva pour enrouler ses bras autour de sa taille aussi étroitement que possible. Papa la serra dans ses bras et lui embrassa légèrement le côté de la tête.

"Je t'aime papa." » dit Holly, étouffée dans sa chemise.

"Je t'aime aussi Holly." Il murmura.

Ils restèrent ainsi pendant un moment jusqu'à ce qu'elle finisse par lâcher prise et se précipita hors du lit jusqu'à sa bibliothèque. Elle a sorti quelques livres et papa l'a ramenée sur le lit pour les lire avec elle. Ils ouvrirent un livre de rimes et il les lut lentement avec elle, mettant son doigt sur chaque mot et la guidant tout au long des passages pour s'assurer qu'elle comprenait le concept des rimes. « La souris a rebondi pour fuir le chat qui bondissait sur la pelouse », lut-il lentement à la petite fille sur ses genoux. Il lui enleva le pouce de la bouche et le remplaça par une tétine. Pendant qu'elle suçait et lisait, il mit sa main derrière sa couche. Elle était mouillée, mais pas trempée. Pourtant, il est temps de changer une couche.

Il lui tapota doucement les fesses. Il se leva, la releva pour la poser sur la table à langer. « Est-ce que ma petite fille a besoin d’un changement de couche ? Oh oui, je pense qu'elle le fait. Papa lui dit doucement. Holly se pencha calmement en arrière et laissa papa dégrafer sa couche ; elle savait trop bien que les conséquences d'être difficile lors du changement de couche étaient une dure fessée sur le genou. "Mon Dieu, c'est une couche très mouillée. Je suis contente d'avoir mis une couche à ma petite fille, elle ne peut certainement pas encore mouiller sa culotte de grande fille. Mais je suis presque sûr qu’elle ne veut pas les porter, elle veut être ma petite fille, hmm ? Oui? Elle veut être la petite fille de papa avec ses couches ? Papa savait qu'Holly aimait qu'on lui parle de haut, et il avait raison lorsqu'il essuyait son chaton avec une lingette humide lorsqu'il remarqua une autre forme d'humidité se former autour de son chaton. Il ricana.

Il posa la lingette sale et humide et s'essuya les mains avec une autre. Glissant un doigt en elle et un autre près de son clitoris, papa la caressa, frappant tous les endroits où elle l'aimait. La bite de papa se durcit lorsqu'il la vit trembler et trembler silencieusement. Pendant que ses doigts bougeaient en elle, son autre main ouvrit la fermeture éclair de son pantalon et se mit à caresser sa queue. « Atta fille. Oui, tu sais que tu aimes que papa te touche ici. Tu sais que tu aimes que papa te parle comme ça. Il murmura. Ses yeux ne la quittèrent jamais alors qu'elle soulevait sa petite chemise et jouait avec ses petits tétons entre ses doigts. Ses yeux marrons, sa petite silhouette, ses larges hanches. Elle le regarda et frissonna, elle aimait le regard intense sur son visage, ses lèvres, la barbiche sur son menton, la façon dont les lunettes reposaient sur son grand nez. De plus en plus vite, le poignet de papa descendit le long de la tige et remonta jusqu'à la tête de sa queue. Tandis qu'elle tremblait plus violemment et soufflait son nom à travers le téton en plastique entre ses lèvres, Holly se tendit et gicla une dernière fois. Comme au bon moment, il est venu et a tiré sa charge sur le sol. Elle couinait et haletait, il se tenait près de la table, légèrement hébété. Elle s'affaissa contre la table, avant de parvenir à se redresser et à l'embrasser à pleine bouche. Holly se pencha à nouveau en arrière tandis que papa se nettoyait à nouveau soigneusement les mains et son chaton, au milieu d'un peu plus d'étourdissement. Il lui tapota les fesses nues et elle les souleva instinctivement pour lui permettre de glisser une couche propre sous elle. Il l'a poudrée et scotchée avant de s'essuyer à nouveau les mains avec une lingette propre.

En la faisant asseoir, papa l'embrassa sur le front alors qu'elle baissait les yeux sur le sol. "Papa a fait des dégâts sur le sol", rigola Holly à travers sa tétine. Papa l'a frappée doucement et lui a fait taire. « Seul papa a le droit de faire ça, parce que je suis papa. Vous ne seriez pas autorisé à gicler partout sur le sol, ni même à jouer avec votre chat. Du moins pas sans que papa te surveille. Il sourit et la souleva. « Tu penses qu'il est l'heure d'aller au lit, hein ?

Holly avait l'air d'avoir perdu son animal préféré. "Si tu fais des histoires, c'est une fessée et ce n'est pas une punition pour toi", la prévint papa. Elle n’avait pas l’air plus heureuse, mais hocha la tête à contrecœur. "Atta fille." Il l'a amenée à son berceau, a déverrouillé et abaissé la barrière, et l'a fait se tenir debout à l'intérieur pendant qu'il lui choisissait une nuisette. "Levez les mains", dit-il, et il l'aida à retirer sa chemise pour lui mettre la chemise de nuit rose. Holly s'allongea, serra son traversin préféré et son chiot en peluche, et se blottit sous sa couverture. Papa l'a remonté sur elle juste en dessous de son menton. Elle le regarda tristement et il soupira et secoua la tête. "Tu sais très bien que ça ne va pas aider, petit," il fourra le nez de Holly avec son doigt.

Elle n’avait pas l’air très convaincue. "Papa, s'il te plaît, je ne veux pas que tu partes", gémit-elle à nouveau. "Hé, hé, chut." Il l'embrassa sur le front et lui caressa la joue, avant de lever la barrière en bois qui les séparait. Elle le regarda doucement. "Je serai là si tu as besoin de moi, tu le sais, mon amour," dit papa en lui caressant les cheveux. «Si tu fais de mauvais rêves, appelle papa et je serai là avec mon sabre laser pour combattre les monstres. Je promets." Il la regarda droit en face, vers elle. «Je t'aime, Holly. Je t'aime tellement. Vous n'avez rien à craindre tant que je suis ici avec vous, et je sais que vous savez – tant que je vivrai et que la Force sera avec moi et qu'Optimus Prime est le chef des Autobots – que je vous aimerai pour aussi longtemps que je le peux, sinon pour toujours – si pour toujours n'est pas un concept cliché qui n'existe pas. Il lui sourit. "D'accord?"

Holly le regarda et hocha la tête. Papa lui envoya un baiser et Holly l'attrapa pour le coller sur sa joue, elle lui rendit le geste et il fit de même sur sa joue. "Bonne nuit, ma petite Holly," lui murmura-t-il alors qu'elle fermait les yeux sur de beaux rêves. "Dors bien, petite fille."

Articles similaires

Mes premières fois...

Je parlais à Gary depuis plus de deux ans. Notre relation avait commencé en ligne. Il a vu une réponse que j'avais faite dans un salon de discussion et m'a envoyé un message. Il ne semblait pas intéressant au début, mais plus nous discutions, plus je l'aimais. Je suis prudente de nature donc il n'a pas eu mon vrai nom pendant plus de six mois, et encore seulement mon prénom. À neuf mois, je lui ai donné mon numéro de téléphone portable et nous avons commencé à parler au téléphone. Pendant dix mois, nous avons régulièrement eu des relations sexuelles par...

2.1K Des vues

Likes 0

La maison d'accueil

La maison d'accueil Avertissement : ce qui suit est une œuvre de fantaisie. En tant que tel, j'ai choisi de le placer dans un monde où le contrôle des naissances est 100% sûr, efficace et disponible, et où toutes les MST ont été éradiquées. Dans le monde réel, certains des choix que font ces personnages seraient extrêmement risqués. Ne vous comportez pas comme eux. La mâchoire de Michael tomba alors qu'il regardait la femme nue sur le lit. Il avait vu des femmes nues dans des magazines, mais c'était sa première fois dans la vraie vie, et elle était tout aussi...

1.1K Des vues

Likes 0

Une journée dans les bois Chapitre 14

Bon, voici le chapitre 14 attendu. Je n'ai pas mis tous les thèmes cette fois-ci - j'espère que cette histoire aura un peu plus de suite maintenant et ceux-là ne sont pas nécessaires ? De toute façon ... Chapitre 14 Paul est rentré chez lui plus tard dans l'après-midi. Ray se débrouillait plutôt bien. Il lui faudrait une semaine pour récupérer complètement, sans ses capacités de lycan, cela lui aurait pris trois semaines. Paul espérait que Jess s'en sortait aussi bien que Ray. Il entra dans la maison et entendit Jess à l'étage. Il monta les escaliers et regarda dans leur...

414 Des vues

Likes 0

JOURNÉE STRESSANTE

PARTIE 1 imaginez que vous rentrez à la maison après une longue journée de travail, que vous êtes fatigué et stressé, que tout ce qui pourrait mal tourner comprend le fait d'être en retard au travail, votre collègue entaillant votre place de parking, votre ordinateur est tombé en panne, ce qui vous a fait envoyer des commandes en retard, puis quelqu'un t'a coupé en rentrant du travail. tu arrives chez moi où je t'attends, j'ouvre la porte juste vêtue de ma nuisette courte en soie bleu ciel bordée de dentelle blanche et d'une robe de chambre assortie, un sourire effronté. vous...

2.8K Des vues

Likes 0

Cocu et femme

Elle était plutôt sobre. Ou du moins je le pensais de loin jusqu'à ce que je voie ses yeux vert foncé en forme d'amande. Alors qu'elle s'approchait, je pouvais voir ses lèvres en forme d'arc légèrement retroussées. Ses cheveux étaient aussi noirs que des plumes de corbeau. Elle est passée juste devant moi dans le bar. Mes yeux ont suivi son incroyable croupe alors qu'elle se dirigeait vers le bar et s'asseyait juste à côté d'un très bel homme noir bien habillé. MERDE! Je me suis assis à quelques tabourets d'elle et de son compagnon. Le bar était presque vide mais...

1.2K Des vues

Likes 0

The House A Slave Training and Auction Chapitres 11 et 12

Chapitre 11 Maîtresse Liz Michael et Molly et Milton Maîtresse Liz-D me dit qu'il veut me parler avant que je commence. D- Qu'est-ce qui t'arrive ? Je sais que tu as été un peu déprimé alors qu'est-ce que ça donne? Liz- Je pense que je suis juste en train de suivre les mouvements. Ce dont vous avez besoin, c'est d'une session difficile. Je sais que j'ai juste besoin de trouver le temps et quelqu'un peut-être un bas garçon que je peux fouetter et baiser fort. Je ne peux pas le faire avec Michael peut-être l'un des nouveaux une fois. Il me...

893 Des vues

Likes 0

Morgane L.

Morgane L Morgan était assise dans sa cuisine maintenant pour la première fois, elle commençait à avoir des doutes, mon dieu, elle pensait que je venais de passer la nuit à baiser deux des amis de mon fils, j'ai vraiment apprécié, mais les jeunes gars disent que je ne voudrais pas que Terry le découvre. J'aimerais les revoir, mais cela pourrait devenir difficile quand Terry sera à la maison. Son téléphone a sonné, un gros gars est apparu, elle a immédiatement répondu, ce que Morgan ne savait pas, c'est que ses deux nouveaux copains de baise prévoyaient un gangbang avec elle...

561 Des vues

Likes 0

Le Coven Partie 1 - Reed_ (1)

Roseau AIDEZ-MOI QUELQU'UN AIDEZ-MOI S'IL VOUS PLAÎT !!! cria une jeune femme alors qu'elle était entraînée par la porte d'entrée par un Jackson souriant. Il la tenait par le cou de son col alors que tout le monde dans la zone de type bar riait et souriait à la pitoyable femme. Elle était attirante, avec des cheveux blonds teints coupés en un bob désordonné et d'immenses yeux bruns. Elle portait une sorte d'uniforme, mais il était tellement déchiré que personne ne pouvait distinguer avec certitude ce qu'il lisait. Elle a paniqué, regardant tout le monde dans la pièce, espérant que quelqu'un...

1.1K Des vues

Likes 0

BAISE MES MEILLEURS AMIS SOEUR DE 17 ANS PENDANT LA SOMMEIL

Je m'appelle Alex et j'ai 15 ans. C'est une histoire qui m'est arrivée le week-end dernier. C'était une nuit de week-end normale, des amis et moi buvions chez mon meilleur ami Jared. Ses parents avaient emmené sa petite sœur à Disney land pour le week-end. Sa sœur aînée de 17 ans était toujours à la maison et elle était une bombe blonde 12 sur 10. Elle a des seins de bonnet C parfaitement ronds avec de petits tétons roses. Elle est naturellement bronzée et se rase la chatte. Je sais tout cela parce qu'il y a une semaine, nous nageions dans...

1.1K Des vues

Likes 0

Il vous coûtera

Cela vous coûtera Pendant des années, ma femme et moi avons plaisanté sur Cela vous coûtera. C'est notre façon de nous taquiner les uns les autres. Nous le faisons même devant les enfants. Si ma femme veut que je tonds la pelouse ou que je sorte les poubelles, je dirai : « Cela vous coûtera cher » et elle dira : « D'accord ». Ensuite, je tends la main et attrape son sein en lui donnant une petite pression ou je mets ma main sous sa jupe pour sentir sa chatte couverte de culotte. De temps en temps, j'oublie de le...

3.9K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.